En direct

El Qaïda sur les pas du GIA

  • Le groupe armé a réussi durant la période des années 90 des opérations de contrebande d’arme acheté au Maroc et acheminé vers l’Algérie par les frontières. Les passeports trafiqués ont rendu facile l’exécution des opérations d’achat et d’acheminement des armes. Abdelhak Layada était à la tête du groupe qui était parti au Maroc pour ramener des armes en 1993 où il fut arrêté par les services de sécurité marocains.
  •  
  • Les déclarations des éléments d’une Saryate, poursuivi pour création de groupe terroriste, concordaient avec celles des éléments du GIA. Ces derniers ont reconnu devant la justice qu’ils avaient créé cette Saryate spécialement pour en faire un centre de transit et de sécurisation des armes ramenés du Maroc et ce, avec l’aide de terroristes marocains qui leur achetaient les armes dans leur pays.
  •  
  • Récemment, un membre du groupe spécialisé dans le trafique des passeports a été jugé. Ce dernier était parti en France vers la fin de l’année 1993 après que les autres membres du groupe aient été arrêtés et avoué leur activité et le rôle de chacun des membres du groupe. Le nommé N. S. était parmi les terroristes qui ont planifié l’attaque contre le siège de l’établissement de la société des eaux sise à Bach Djarah et le vol des appareils de communication des agents de sécurité.
  •  
  • Ennahar/ Moussa Bounira

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close