En direct

Eleveur, clandestin, affairistes…autres activités de l’enseignant

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
  • Un enseignant du primaire à Blida a réussi à se faire une belle situation en vendant des ustensiles de cuisine et un professeur de langue arabe à l’université Saâd Dahleb travaille aussi comme correspondant de presse pour arrondir les fins de mois.
  • « D. D », enseignant dans un CEM aux environs de Blida devient chauffeur de taxi clandestin le soir pour les mêmes raisons que les autres, c’est-à-dire, joindre les deux bouts, surtout qu’il nourri une famille nombreuse.
  • Nous avons rencontré « B. Z. », qui est enseignant dans le primaire, au marché populaire. Il vendait des ustensiles de cuisine. Il nous confie que grâce à cette activité, il a pu s’acheter un véhicule et construire une petite maison. Dernièrement, il a ouvert un commerce qu’il compte gérer après sa retraire.
  • Beaucoup d’enseignants font du commerce après les heures de travail dans leurs établissements scolaires. Certains sont même des clandestins qui travaillent la nuit, d’autres se tournent vers l’agriculture. Les plus malins font des affaires dans l’immobilier par exemple.
  •  
  • Ennahar/ Ibrahim B./ correspondants

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

admin

Journaliste- Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2016.
Dans la presse électronique depuis mars 2014. Spécialisé dans l’information la culture francaise.
adresse: cité la konkord batiment 6 N°3 alger
E-mail: dzsecurity@gmail.com
Numéro de téléphone: 0558 76 14 11

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *