En direct

Elimination du chef de la structure militaire du groupe salafiste

  • Cet important chef terroriste du groupe salafiste a été éliminé durant un violent accrochage avec les forces de sécurité de la région de Tademaït, dans la wilaya de Tizi Ouzou. L’émir de la phalange « Ali Ben Abi Taleb » a lui aussi été éliminé dans la même opération ainsi que le chauffeur, le terroriste Belaïd Athmane, fils de Belaïd Ahmed, alias « Slimane Tayeb » un terroriste éliminé il y a deux années.
  • Selon des informations reçues par Ennahar, cette opération intervient suite à des doutes d’un agent de la sécurité civile dans les environs de la caserne Tademaït, qui aurait informé le centre de la caserne sur les mouvements suspects d’un véhicule de marque Peugeot 406, à bord de laquelle circulaient trois personnes.
  • Dès réception de ces informations, une patrouille des forces spéciales dans la région a procédé à l’installation d’un barrage sécuritaire au niveau de l’intersection menant vers la ville de Dellès, à 17 Km de Tizi Ouzou. Dès qu’ils ont été sommés d’arrêter, les trois personnes à bord du véhicule ont tenté de tirer sur les agents de sécurité, qui répondirent par leurs armes.
  • D’autres sources ont indiqué que l’opération était intervenue suite à des informations précises fournies par un terroriste repenti en 2006, et libéré dans le cadre de la réconciliation nationale. Ce dernier aurait rejoint le maquis et était en contact permanent avec les services de sécurité, pour qui il fournissait des informations sur les activités et mouvements des chefs de l’organisation terroriste.
  • Cette opération a permis aux forces de sécurité de récupérer trois Kalachnikovs ainsi qu’un lot de fausses cartes d’identité, trouvées à l’intérieur du véhicule. Les corps des trois terroristes ont été transférés vers la morgue de l’hôpital de Tizi Ouzou.
  • C’est la plus importante opération des forces de sécurité depuis l’élimination de l’ex émir de la région centre, Sofiane Façila, plus connu sous le nom de « Sofiane Abou Haïdara », en été 2007. Opération qui a permis par la suite, l’élimination d’un grand nombre de chefs de l’organisation terroriste, comme « Yahia Aboul Haïthem ».
  • Cette opération coïncide avec les préparatifs de l’organisation terroriste de l’opération « Ghazouet Badr », et aussi la commémoration du 11 septembre qui coïncide aussi avec la fête de l’Aïd El Fitr.
  • La réussite de cette opération vient confirmer la maîtrise de la situation par les forces de sécurité.
  •  
  • Ennahar/ Anis Rahmani
  •  
  •  
  • Son vrai nom : Abdelmoumen Rachid, plus connu sous le nom de « Hodeifa Abou Younès », et « Hodeifa El Djound », né au mois de décembre 1968 à Berraki, non loin de la résidence du fondateur du GIA, « Abdelhak Layada ».
  • Il rejoint l’organisation terroriste, groupe islamiste armé (GIA) en 1994, au sein de Saryate el Qods » dans la deuxième région de l’organisation terroriste.
  • Hodeifa coordonnait ses activités dans l’organisation terroriste avec « Saryate El Feth », dirigée par Bentitraoui sur l’axe Corso – Boumerdès – Boudouaou, avant de prendre les commandes de « Djound El Ahoual », dissidente du GIA et qui activait dans les régions de Ténéa, El Khemis et Meftah.
  • Ce dernier était un expert en explosifs, ce qui lui avait valu la confiance des chefs de l’organisation terroriste pour ses services.
  • Vers la fin de l’année 2007, après l’élimination de Sofiane Façila, alias Sofiane Abou Haïdara, ex émir de la région centre et commanditaire des opérations suicide contre le palais du gouvernement, Abou Mosaâb abdelouadoud, l’émir de l’organisation terroriste, désigna Hodeifa à la tête de l’organisation dans la région centre.
  •  
  • Ennahar/ Anis Rahmani

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close