Société

En images-Un nouveau scandale à l’hôpital Mustapha Pacha

Un stagiaire témoigne et décrit la situation catastrophique de l’hôpital Mustapha Pacha:

Lettre ouverte à Monsieur le ministre de la santé :
Rapport d’une garde tout à fait normale, mercredi 26 août 2015, CHU Mustapha Pacha, Alger,Pavillon des urgences chirurgie traumatologique et orthopédique “Bichat-Nelaton”.
Docteur Bensaid Mahdi, résident en 2e année :
Ma garde a commencé à 8h30 avec un binome, un infirmier à ma disposition, une femme de salle et 2 internes.
1er malade vu de la journée était une plaie de la main plus ou moins importante,l’infirmièr quinquagénaire retraitable ayant “travaillé les années noires et vu de toutes les couleurs… ” lui demandant de me servir afin de soigner et suturer le blessé me lance son fameux “Makach” pour
-Le bistouri ;
-le fil resorbable;
-les gants sterils
Au lieu d’explorer ma plaie je décide de mettre un pansement compressif et d’explorer pour une fois ce fameux “MAKACH” qui m’emmena dans une aventure de 3h parcourant les coulisses administratifs du plus grand CHU du pays.
L’infirmier me désigne l’agent de service qui d’après lui ne ramène pas assez de matériel. 
L’agent de service me désigne le responsable du magasin des urgences qui d’après lui ne lui donnes pas assez de matériel, le tout sans aucune traçabilité écrite ou saisie. 
Je décide de faire un rapport écrit à mon administration qui m’emmena d’abord à mon surveillant médical puis à la DAPM. 
Pour me faire taire on me propose de me servir à volonté dans une sorte de caverne d’Ali Baba du matériel, tout dont j’avais besoin pour le bon déroulement de ma garde.
Et croyez moi ou pas le matériel à été consommé en 12h et à sa fin on a commencé à renvoyé les malades vers les autres centres à proximité. 
Les patients compréhensifs ont accepté la sentence, pour d’autres et bien c’était 2,3 petites bagarres habituelles,où j’ai cassé des nez et où on m’a brisé mes lunettes et souillé ma blouse.
On a déjeuné à 16h, dîné à 1h du matin de nos propres moyens.
La nuit était très agité entre faux-malades(“bonsoir Dr je viens faire une Radio”) , soulard de la rue bichat,sdf de la place 1er mai, voyous et criminels de belcourt, chaaba et salembier,accidentés de la route!
Le lendemain on a opéré jusqu’à 14h.
Après 36h de réquisition, 150 malades vus,soignés ou renvoyés je rentre chez moi.
J’espère “halalt drahmi” psk kheft mel “metregue”.
nb: les photos illustrent la partie dont j’ai préféré ne pas parler…l’environnement de travail et la dernière photo montre les 3 seuls instruments de soins de tout le service, toutes les personnes soignées pendant cette garde l’ont été avec ces mêmes instruments que ce soit le sobutexomane(toxicomane) de chaaba ou la jeune mère de famille d’el Mouradia.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!