En direct

Energie: Alger veut remplir tous ses engagements à l'étranger

      L’Algérie saisira toutes les opportunités  de son vaste domaine minier pour "satisfaire la demande du marché national" et  "les engagements commerciaux pris avec ses clients à l’international", a  déclaré samedi son ministre de l’Energie et des Mines Youcef Yousfi.    "Pour couvrir nos besoins énergétiques futurs, que ce soit pour répondre à  la demande du marché national ou pour satisfaire nos engagements commerciaux à  l’international, nous devons exploiter toutes les opportunités que nous offre  notre vaste domaine minier national" a déclaré M. Yousfi dans un entretien à  l’agence nationale APS pour le 41e anniversaire de la nationalisation des  hydrocarbures.    Outre l’importance accordée aux énergies renouvelables, M. Yousfi a  souligné qu’il fallait exploiter les énergies fossiles non encore développées,  notamment dans les régions nord du territoire national et dans les zones  off-shore.   "En plus des énergies renouvelables qui occuperont une place de plus en  plus importante dans le mix énergétique du pays, s’ajoutent les énergies  fossiles non encore développées, voire non explorées, y compris les ressources  non conventionnelles", a-t-il estimé.  "Mis à part quelques travaux de prospection et de recherche réalisés dans le Nord de l’Algérie, cette région reste sous explorée, alors que la zone  off-shore ne l’est pratiquement pas du tout", a-t-il reconnu.   "Plusieurs actions et initiatives" ont été engagées pour évaluer les  potentialités du domaine minier national, a-t-il dit.  Le 24 février 1971, l’Etat algérien avait acquis 51 % des avoirs des  sociétés pétrolières françaises présentes sur son sol, moins de dix ans après  la proclamation de son indépendance.
 
 
 
 
 
 
    Algérie – ennaharonline
 
 
 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!