Economie

Enquête sur les 200 milliards pour la réalisation des projets de la GCA

  • Selon des sources bien informées auprès de la direction générale des concessions agricoles, les redevances de 50 entreprises suspendues depuis des années dépassent 200 milliards, dont 37 milliards de centimes reviennent à la société italienne « Castoro ».
  • Ces entreprises détiennent des décisions finales de la justice qui justifient leurs droits auprès de la GCA et que cette dernière est sommée de les payer dans les plus brefs délais, mais ce qui se passe aujourd’hui, selon nos sources, c’est que les services de la GCA refusent de payer leur dus aux entreprises ce qui a poussé c’est dernières à déposer plusieurs plaintes auprès du ministère de l’agriculture et du développement rural afin de trouver une issue à leurs problème.
  • Les services du ministère de l’agriculture, selon les mêmes sources, ont sollicité l’inspection générale des impôts afin de mener une enquête sur la GCA et sur les raisons derrière son refus de payer ses dettes.
  • L’enquête  entamée il y a plus d’une semaine, est supervisée par l’inspecteur général au ministère de l’agriculture. Ce dernier a fait appel à deux avocats qu’il a chargé du dossier de la société italienne « Castoro » qui a déjà reçu auparavant la somme de 20 milliards de centimes, mais qui réclame aujourd’hui la somme de 32 milliards pour les projets réalisés au profit de la GCA.
  • Nos sources révèlent dans ce sens la complicité des deux avocats désignés par le ministère de l’agriculture pour prendre en charge le dossier de la société italienne, qui auraient caché des documents officiels qui prouvent le payement de 20 milliards de centimes.
  •  
  • Ennahar/ Habiba Mahmoudi

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close