SportsEn directAlgérie

Entre Abou Houraira  et l’hygiène, le Wali de Batna a choisi … (Vidéo)

Algérie – A-t-on le droit de cacher son incapacité à développer un discours sur l’hygiène derrière un discours religieux évoquant Abou Houraira ?

Sur cette question le Wali de Batna, Abdelkhalek Siouda a tranché. Et sa réponse tient en un mot : Non.

Pour lui, il y a un temps pour parler d’Abou Houraira et un autre pour parler d’hygiène. C’est en tout cas ce qu’il tente d’expliquer à un imam à qui il demandait de développait un discours sur l’hygiène. « Insistez sur l’hygiène dans vos prêches et laissez un peu Abou Houraira ».

Blasphème ! Hurlent, les hurleurs habituels. Ceux-là même qui parlent de tout sauf de l’un des béabas du vivre ensemble comme l’hygiène. Le Wali de Batna aura au moins eu le mérité de leur rappeler que l’hygiène est l’une des principales valeurs sur laquelle repose l’islam. Peut-être que cette sortie du Wali leur donnera à réfléchir. Ou peut-être pas…

Lire aussi : Le choléra, cette maladie sociétale ! Á chercher le Moyen-âge…

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close