En direct

Entre information et intox, les enfants de responsables mythifiés

Rien n’est jamais sûr, rien n’est jamais confirmé lorsqu’il s’agit des enfants de responsables algériens. Peu évoqués, mais lorsqu’ils le sont, ils n’ont généralement pas droit à un discours élogieux. Ce mythe qui entoure cette classe la rend exposée, voire même vulnérable, aux rumeurs et à la désinformation, devant un public qui, face à l’opacité qui sépare son monde de celui de cet enfant jugé « prodigue », croit à tout ce qui est dit ou écrit.  

   Parmi les enfants de responsables, ceux du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, sont les plus aimés des médias. Faute d’informations, certains médias, étrangers et locaux, usent même du « mensonge » pour satisfaire la curiosité d’un public assoiffé.

  En effet, après Rym Sellal, c’est au tour du fils du Premier ministre de subir les foudres des médias. C’est le quotidien électronique « Mondafrique » qui est à l’origine de la rumeur, dans un article intitulé : « Le fils du Premier ministre algérien Sellal ‘’au vert’’ à Londres », puis suivi « aveuglement » par d’autres quotidiens algériens, pourtant de renommée.

  Ces quotidiens affirment, sans fournir de preuve et s’appuyant uniquement sur la théorie du complot régissant leurs textes, que Fares Sellal, le fils du Premier ministre, se serait déplacé à Londres sous les recommandations de son père. Information ou intox ? Les internautes et les lecteurs ont cru dur comme fer sans se poser cette question.

  Contactés par nos soins, les proches de la famille Sellal ont démenti l’information et affirment que Farès ne s’est guère déplacé à Londres et poursuit sa vie le plus normalement, en Algérie. « S’il y a un Algérien qui ne quittera jamais son pays, c’est bien Monsieur Farès », confie l’un de ses proches, avant d’ajouter: « Ce qui me peine le plus aujourd’hui, c’est ce monde de l’information qui écrit en se noyant dans sa propre décadence ! […] Mais on revient toujours à nos sources et la vérité se saura tôt ou tard ».

  Pourquoi un tel mensonge dont la source est un média étranger ? Est-ce dans un souci de faire le buzz ou, pour adhérer au « complotisme » de certains, son objectif serait de manipuler et d’inciter à la haine ? 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close