Culture

Entretien d'embauche: les attitudes à éviter

    Apprenez à respirer pour vous détendre et, pour être plus sûr de vous le jour J, prenez des informations précises avant l’entretien pour montrer que vous connaissez l’entreprise. Vous aurez ainsi moins d’efforts à faire pour paraître plus à l’aise.

 

   Cinq minutes, c’est le temps qu’il faut à 37 % des employeurs pour juger un candidat en entretien d’embauche. Et en quinze minutes, 71 % d’entre eux savent si vous correspondez au poste à pourvoir, ils fonderaient leur premier jugement sur les attitudes du postulant, plus ou moins à l’aise dans la relation.  

 

   Pour la moitié des recruteurs interrogés, le manque de contact visuel est le premier critère de défiance, suivi de près par la mauvaise position sur son siège, l’absence de sourire ou le fait de montrer un embarras (bouger sur sa chaise, jouer avec quelque chose sur la table…) . A éviter également, les signes de fermeture, comme croiser les bras sur son torse pendant l’entretien, ou de trop forte assurance, comme de broyer la main du recruteur par une "poignée de main trop puissante".

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!