En directAlgérieSociété

Environnement : Une nouvelle campagne de nettoiement en vue…

Algérie – Confronté à une grosse polémique suite à la prolifération du choléra dans certaines régions du pays, le ministère de l’Environnement compte «réagir».

Fatma-Zohra Zerouati, la ministre de l’Environnement, a annoncé, une campagne de nettoiement à l’échelle nationale dès ce jeudi. L’objectif du ministère étant de se débarrasser des images hideuses des quartiers des villes, des abords des routes et des villages sales et en mauvais état.

Pour justifier cette action, la ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables a cité le manque de civisme chez les Algériens qui jettent leurs poubelles partout et ne respectent pas les temps de ramassage des ordures ménagères.

L’argument de la ministre peut tenir la route. Sauf qu’elle a oublié de préciser que les autorités n’ont jamais mis en place une politique répressive susceptible de pousser les Algériens à respecter les horaires de sortie des ordures et les endroits de leur dépôt.

La campagne de nettoiement qu’initie Fatma-Zohra Zerouati n’est pas la première du genre. A peine nommé ministre de l’Environnement en 2012, Amara Benyounès avait initié une politique pareille. Une campagne de nettoiement avait touché tout le pays. Mais elle s’est arrêtée au bout de quelques mois, avant même que le ministre ne change de portefeuille. L’initiative « Alger la blanche » avait également comme projet de nettoyer le pays des ordures jetées un peu partout. Mais comme les initiatives lancées du temps où Chérif Rahmani trônait sur le secteur durant de longues années, cette démarche n’a pas donné des résultats probants ! La campagne de Zerouati va-t-elle résister à l’épreuve de la réalité ?

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Et une campagne,une de plus une! Hugh. Ya Mme zerouati,un conseil,à vous et vos collègues: vous avez un moyen extraordinaire inventé par les autres mais profitez-en,et c gratuit: c la télé!! Ouvrez là aux débats libres accessibles aux citoyens,ils vous en apprendront. Les citoyens pourront s’exprimer les maires aussi et vous comprendrez beaucoup de choses qui vous échappent,vous et vos collègues ministres car vous ne vivez pas àvec nous. Vous avez peur d’ouvrir les médias à la critique ,à l’expression du peuple. Dans tous les domaines,formation,economie,social….Ouvrez les débats comme on les voit dans les démocraties occidentales ; c ça qui forme le citoyen,c pas des campagnes bidon .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close