Société

Eradication d’une trentaine de marchés anarchiques à Blida

Une trentaine de marchés anarchiques du grand Blida ont été éradiqués dans le cadre de la campagne de lutte contre le commerce informel, lancée début octobre par les autorités locale, a-t-on appris lundi auprès de la direction du Commerce.

  Plus de 30 marchés anarchiques ont été éradiqués à travers le grand Blida, englobant les communes de Blida, Ouled Aich, Beni Merad et Bouarfa, depuis le lancement, dernièrement, de l’opération d’assainissement et d’embellissement de l’environnement, a indiqué à l’APS Ben Hmida Ahmed, chef inspecteur principal au service de répression des fraudes.

  Il a souligné que l’opération est achevée à 100% au chef lieu de wilaya, avec l’éradication de tous les sites et marchés anarchiques portant atteinte à l’environnement, avant son élargissement “dans les prochains jours” aux villes de Boufarik, El Affroun, Mouzaia et Larbaa, entre autres.

  “Des actions sont actuellement en cours, en coordination avec les services de la commune et des chargés des dispositifs publics d’aide à l’emploi de la wilaya, en vue de l’intégration des commerçants informels dans des activités légales à travers notamment l’orientation de ceux parmi eux réunissant les conditions requises, vers les dispositifs de l’Agence de soutien à l’emploi des jeunes(ANSEJ), l’Agence nationale de gestion du micro- crédit(ANGEM), et la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC)”, a ajouté le même responsable.

  Ben Hmida a, également, signalé l’ouverture attendue de 14 marchés de proximité, dont les travaux sont en cours d’achèvement, dans les communes de Mouzaia, Beni Merad, Ouled Aich, Larbaa, Meftah et Ouled Slama et ce, au profit d’un grand nombre de vendeurs ayant activé au niveau des marchés informels éradiqués.

  Selon des statistiques fournies par l’Union des commerçants de la wilaya, la ville de Blida compte le plus grand nombre de ces vendeurs informels, soit prés de 1500 sur un total de 5000 recensés à travers la wilaya, et qui seront repartis à travers les surfaces commerciales attendues à la création, à Bab Erahba Ben Boulaid, outre l’ouverture de dizaines de locaux commerciaux fermés relevant de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI).

  Des campagnes de sensibilisation ont été également menées, ces derniers jours, par des brigades de la direction du Commerce en direction des commerçants réguliers en vue de les informer sur l’instruction du 4 octobre courant, stipulant la nécessité de leur contribution à l’assainissement et à l’embellissement du milieu, par entre autres, le respect de la distance réglementaire fixée pour le propriétaire du local pour l’entreposage de sa marchandise, le ravalement des façades des locaux et l’affichage de pancartes.

Aps 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!