En direct

Erdogan: L’Algérie joue un rôle "leader" dans le règlement des conflits

 L’Algérie joue un rôle "leader" dans le règlement des conflits dans une période "délicate" au plan régional et international, a affirmé mardi à Alger le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan."L’Algérie joue un rôle leader dans le règlement des conflits au moment où nous passons par une période délicate aux plans régional et international et surtout que la Turquie est géographiquement proche des zones de crise", a souligné M. Erdogan dans un discours prononcé devant les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN)."Le terrorisme et le crime organisé constituent des risques majeurs qui ne connaissent pas de frontières, et c’est pourquoi nous allons renforcer la coopération avec l’Algérie dans le domaine sécuritaire, notamment après l’accord de défense signé en mai dernier qui complète la coopération militaire", a précisé le Premier ministre turc.Il a, dans ce sens, condamné l’attaque terroriste du site gazier de Tinguentourine (In Aménas), rappelant que "l’Algérie et la Turquie sont deux pays qui ont souffert du terrorisme", et que son pays partage la position de l’Algérie allant dans le sens de "la préservation de l’intégrité territoriale du Mali".Pour Erdogan, "l’Algérie est solidaire avec les pays qui souffrent", estimant que "la période de transition que connaissent certains pays peut être dépassée dans le cadre de l’aide internationale"."Dans la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, la Tunisie, la Libye et l’Egypte vont triompher malgré les problèmes, et la démocratie est la meilleure voie pour la paix", a-t-il ajouté.Abordant la crise en Syrie, Erdogan a rappelé que "la Turquie soutient le peuple syrien dans ses revendications pour le changement démocratique", rappelant que "300.000 réfugiés syriens se trouvent sur le territoire turc".S’agissant de la question palestinienne, il a affirmé qu’"Israël doit savoir que la véritable paix passe par un règlement équitable".M. Erdogan a entamé mardi une visite officielle en Algérie à la tête d’une importante délégation. Il a procédé avec son homologue Abdelmalek Sellal à un échange de vues sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.Cette visite du Premier ministre turc traduit la volonté des deux pays de hisser le dialogue politique et leurs relations économiques au plus haut niveau, conformément à l’esprit du Traité d’amitié et de coopération conclu en 2006.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close