Monde

Erdogan somme les manifestants d'arrêter "immédiatement", dit qu'il fera respecter l'ordre

 Le Premier ministre turc Recep Tayyip  Erdogan a sommé samedi les manifestants de la place Taksim d’Istanbul de cesser  "immédiatement" leur mouvement et assuré que la police resterait sur place pour  y maintenir l’ordre, au deuxième jour d’un violent mouvement de protestation  contre son gouvernement.    "Je demande aux protestataires d’arrêter immédiatement leurs manifestations  (…) pour éviter plus de dommages aux visiteurs, aux piétons et aux  commerçants", a déclaré M. Erdogan lors d’un discours à Istanbul.    "La police y était hier, elle y est de service aujourd’hui et le sera  encore demain parce que la place Taksim ne peut pas être un endroit où les  extrémistes font ce qu’ils veulent", a-t-il poursuivi sur un ton ferme,  assurant qu’il prendrait toutes les mesures nécessaires pour "assurer la  sécurité des personnes et de leurs biens".    Le chef du gouvernement a également affirmé qu’il ne retirerait pas le  projet d’aménagement urbain à l’origine des manifestations d’Istanbul.    "Nous allons reconstruire la caserne militaire" prévue dans le projet et  qui cristallise la colère des opposants de ce projet, a déclaré M. Erdogan.    De nouveaux affrontements ont éclaté samedi dans le centre d’Istanbul entre  la police et les manifestants, au deuxième jour de l’un des plus importants  mouvements de protestation dirigé contre le gouvernement islamo-conservateur  turc depuis son arrivée au pouvoir en 2002. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!