Monde

Essebsi choisit un Premier ministre expérimenté

"J’ai eu l’honneur d’être reçu par le président de la République qui m’a chargé de former le gouvernement de la deuxième République", a déclaré M. Essid à la presse au palais de Carthage. "Les consultations avec les partis (politiques) et la société civile vont commencer", a-t-il ajouté.

M. Essid, 65 ans, dont le nom circulait avec insistance ces derniers jours, a été choisi conformément à la Constitution par le parti majoritaire à l’Assemblée, Nidaa Tounès.

Le vice-président du parti et président de l’Assemblée, Mohamed Ennaceur, a justifié ce choix d’une personnalité "indépendante", ne faisant pas partie de Nidaa Tounès, par les "compétences et l’expérience" de M. Essid, notamment "en matière de sécurité".

M. Ennaceur a toutefois reconnu que cette nomination avait provoqué des remous au sein de son parti, dont certains responsables auraient préféré que le futur chef du gouvernement soit issu de leurs rangs.

M. Essid a été ministre de l’Intérieur en 2011 dans le gouvernement de M. Caïd Essebsi, alors Premier ministre, après la révolution qui a renversé le président Zine El Abidine Ben Ali, mais aussi conseiller en charge des affaires sécuritaires auprès du Premier ministre islamiste Hamadi Jebali. 

Auparavant, sous Ben Ali, il avait notamment été chef de cabinet du ministre de l’Intérieur ainsi que secrétaire d’Etat à l’Environnement.

M. Essid a désormais un mois -un délai renouvelable une seule fois- pour former et présenter son équipe, qui doit obtenir la confiance de l’Assemblée. Il devra s’appuyer sur une coalition, Nidaa Tounès ne disposant pas de majorité absolue avec 86 sièges sur 217. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!