PolitiqueAlgérie

EXCLUSIF – Crise à l’APN : le chef de cabinet de Bouhadja épinglé

Algérie – Alors que la situation à l’Assemblée populaire nationale (APN) se complique avec un Saïd Bouhadja qui ne se laisse pas faire, de nouveaux éléments dans cette affaire pointent le Chef de cabinet à cette Assemblée.

Une source proche de Bachir Slimani, le secrétaire général de l’APN limogé, a révélé à ALG24 que Saïd Bouhadja demandait sans modération des frais de mission pour se soigner à l’étranger, notamment en France. Ce dernier exigeait d’être accompagné d’un de ses conseillers, Nadhir.B, auquel des frais de mission en euros doivent aussi être accordés.

Si elles avaient été rejetées par le SG de l’APN, ces prises en charge étaient validées et approuvées par le Chef de cabinet à la Chambre basse du Parlement. « Même pour une toux, Saïd Bouhadja s’est permis une prise en charge de 15 jours en France », confie notre source.

Proche de Tayeb Belaïz, ministre d’Etat et Conseiller particulier du Président de la République, le Chef de cabinet de l’APN aurait un rôle plus important dans cette crise. Selon notre source, il serait même à l’origine du refus de Saïd Bouhadja de démissionner, alors qu’il s’était dit prêt il y a plus d’une semaine.

Saïd Bouhadja justifie son refus de démissionner par le fait d’être, croit-il, soutenu par la Présidence de la République. Selon AlgeriePatriotique, citant une source proche du FLN, Saïd Bouhadja aurait « reçu un appel de Tayeb Belaïz qui lui a affirmé […] qu’il doit rester en poste ». Selon nos informations, c’est ce chef de cabinet qui, étant proche de Belaïz, aurait parlé à Saïd Bouhadja de cet appel téléphonique.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close