En directAlgérie

EXCLUSIF- Ciblés par une enquête, 5 puissants généraux privés de leurs passeports

Algérie – Cinq puissants généraux-majors mis récemment à la retraite ont fait l’objet hier, samedi 15 septembre, d’une décision de retrait de passeport émise par le tribunal militaire, alors qu’ils étaient déjà soumis à une interdiction de quitter le territoire national, a appris ALG24 de source à même du dossier.

Il s’agit, selon nos informations, des généraux-majors Habib Chentouf, Said Bey, Abderrezak Cherif, Menad Nouba et Boudjema Boudouaour. Ce dernier occupait le poste de Directeur des finances au MDN, alors que les trois premiers étaient respectivement commandants des 1ère, 2ème et 4ème Régions militaires. Menad Nouba était, lui, commandant de la Gendarmerie nationale.

La décision de retrait des passeports de ces cinq généraux à la retraite a été prise par la justice militaire après que l’un d’eux ait violé l’interdiction de quitter le territoire, en voyageant avec sa famille vers la France, profitant d’une complicité au sein de l’aéroport international d’Alger.

Selon notre source, ces généraux sont poursuivis dans le cadre d’une vaste enquête relative au trafic d’influence et à divers abus de pouvoir. Les premiers éléments de l’enquête ont d’ailleurs révélé que ces généraux se sont accaparés des richesses incommensurables, profitant de leurs statut et grade.

Les cinq généraux ont été récemment limogés par le Président de la République après des rapports établis sur les biens mal acquis et les fortunes personnelles de responsables. Chacun des généraux cités possèderait une trentaine de sociétés spécialisées dans divers domaines. Celles-ci sont ouvertes, pour la plupart, aux noms de leurs enfants.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, frappe ainsi d’une main de fer, en ordonnant de ne tolérer aucun responsable, qu’il soit civil ou militaire et quelque soit son grade et son statut, ayant profité de son poste à des fins personnelles. Pour notre source, le Chef de l’Etat y attache une grande importance, puisque les pratiques dont usaient ces généraux sont contraires à ses valeurs personnelles et à celles de la Révolution algérienne.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close