En direct

Expulsée de sa maison elle s’immole par le feu à Oran

  • La malheureuse avait acheté cet appartement, au sixième étage d’un immeuble sis à la Cité « Hippodromes, Saint Eugène » à Oran, à une femme alors qu’il appartenait à une autre personne. Son fils, âgé de 3 ans, ainsi que le policier ont été atteint de brûlures au niveau du visage et des membres. Ils ont été évacués à l’hôpital où ils se trouvent en ce moment.
  • Selon une voisine qui était présente lors de l’incident, la malheureuse femme avait pris l’essence pour tenter d’empêcher l’huissier de mettre à exécution le jugement. Désespérée, elle s’asperge d’essence et allume le feu à son corps. Le policier, « B. Mohamed », 35 ans, tenta de l’empêcher d’allumer le feu mais en vain.
  • La défunte, âgé de 30 ans, était mère de deux enfants, Amine, 3 ans, qui se trouve à l’hôpital pour brûlures et un deuxième âgé de 7 ans. Elle s’apprêtait à fêter son anniversaire le 26 octobre. Elle avait été victime d’une escroquerie de la part d’une femme qui lui avait vendu cet appartement il y a deux années à 210 millions, mais l’appartement appartient à une autre personne qui a eu gain de cause devant la justice.
  • Ennahar/ Omar El Farouk

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close