En directAlgérie

Extension de l’hôpital militaire Aïn Naâdja: le Croate Ingra mis en demeure

Algérie – La firme croate Ingra, implantée en Algérie depuis près de 15 ans, a été mise en demeure dans le projet d’extension de l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja, à Alger.

La direction centrale des infrastructures militaires, relevant du ministère de la Défense nationale, a mis en demeure, le 4 juin, cette entreprise croate et son partenaire local Nazim Chaouti, révèle l’hebdomadaire Maghreb Confidentiel dans son édition de ce jeudi.

En 2013, Ingra a remporté le contrat pour la conception, l’engineering, la réalisation et l’équipement de l’agra,dissement de 8 200 m² de l’hôpital central de l’Armée, indique cet hebdomadaire.

Cette mise en demeure vient après des “des retards sur le calendrier du chantier” que le ministère de la Défense attribue au “manque de moyens matériels et humains mobilisés par Ingra.

Selon la même source, la firme croate risquerait de perdre ce projet au profit du tycoon algérien du BTP, Redha Kouninef. Ce dernier est déjà venu à la rescousse des chantiers des hôpitaux militaires de Blida et Tamanrasset.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!