Economie

La facture d’importation des matières premières pour la céramique depuis l’Espagne explose

Algérie – L’Algérie importe de plus en plus de matières premières pour la céramique depuis l’Espagne. De janvier à mai 2019 nos importations ont tout simplement battu des records.

Sur les cinq premiers mois de l’année en cours, pas moins de 27048 tonnes de pâte d’argile ont été exportées depuis le port de Castellón, situé dans l’est de la péninsule ibérique, rapporte ce jeudi El Mundo.

Comparativement à la même période de l’année précédente, durant laquelle les importations algériennes étaient de l’ordre de 689 tonnes, le volume a été multiplié par 40.

Les importations de frittes de verre et d’émaux ont connu également une forte hausse. Rien que pour les frittes, elles ont été de l’ordre de 27354 tonnes durant les cinq premiers mois de l’année, soit une hausse de 7,64% par rapport à la même période de l’année précédente.

Ce n’est pas tout. Les importations de kaolin ont, à leur tour, enregistré une augmentation. De janvier à mai 2019, elles ont atteint les 125315 tonnes, alors que sur les cinq premiers mois de 2018, elles avaient atteint les 114046 tonnes.

Les produits finis en chute libre

Si les importations de matières premières pour la céramique ont vertigineusement augmenté, celles des produits finis ont fortement chuté, selon la même source.

Bien sur, le développement de l’industrie céramique en Algérie y est pour quelque chose. Ainsi, sur les cinq premiers mois de 2019, cette baisse a atteint les 81% puisque, affirme le média espagnol, « les 163977 tonnes de produits céramiques expédiés de janvier à mai 2018 sont passées à un peu plus de 31000 tonnes qui sont sorties de PortCastelló à destination de l’Algérie jusqu’en mai ».

Même constat pour les importations des tuiles, elles se sont élevées à 290150 tonnes contre 421953 tonnes il y a un an, soit une baisse considérable de 31 %.

Pour ce qui est de l’importation du carrelage, la baisse a été tellement forte, que ce soit en valeur ou en volume, que l’Algérie n’est pas le cinquième client de l’Espagne, mais plutôt le trentième. De janvier à mars 2019, notre pays en a importé pour seulement 4,44 millions d’euros.

En somme, ce chiffre un recul de 83,8% par rapport à la même période de l’année précédente durant laquelle l’Algérie a importé pour 27,5 millions d’euros.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close