En direct

Falsification de documents : démantèlement d’un important réseau à Alger

  • Selon notre source, l’accusé principal, âgé de 30 ans, propriétaire d’un atelier spécialisé dans la falsification des documents, a été arrêté suite à des investigations menées par l’unité de la gendarmerie pendant plusieurs mois, grâce à son associé et aux personnes ayant bénéficié de faux documents, au nombre de 30. Ces derniers ont payé entre 5 et 10 millions de centimes pour le document selon son importance.
  • Les mis en cause en été arrêté suite à des informations reçues par les services de la gendarmerie nationale sur l’existence d’un réseau de faussaires au niveau de la circonscription d’El Harrache.
  • Des documents ont été trouvés dans l’atelier et 15 personnes seulement ont été identifiées sur un total de 30, dont cinq seulement ont été arrêtés alors que les recherches se poursuivent jusqu’à l’heur actuelle.
  • Selon les mêmes sources, le trafic touche un grand nombre de documents administratifs officiels tels que le certificat scolaire, l’attestation de succès provisoire du baccalauréat, les diplômes d’études supérieurs et licences portant de faux sceaux et de fausses signatures de l’université d’Alger, des certificats de travail, actes de naissance, livrets de famille, carte jaune et permis de conduire.
  • Les services de la gendarmerie nationale ont procédé à la saisie du matériel utilisé par les faussaires en plus de coupures de papiers et du matériel technique, des scanners, des flashs disques et deux unités centrales d’ordinateurs contenant des sceaux et signatures des entreprises publiques et des institutions du gouvernement.
  • L’enquête est toujours en cours afin de mettre toute la lumière sur ce réseau.
  •  
  • Ennahar/ Djamila Ksentini

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close