Culture

Fanon, un des penseurs "majeurs" de la libération des peuples africains et asiatiques

Frantz Fanon est un des penseurs "majeurs" de la grande vague de libération des peuples d’Asie et d’Afrique, a affirmé dimanche à Alger l’universitaire égyptien Samir Amine.

"Franz Fanon est un des penseurs majeurs de la grande période de Bandung (conférence tenue le 19 avril 1955 en Indonésie ayant réussi à réunir juste après la Deuxième Guerre Mondiale, des pays d’Asie et d’Afrique)", a précisé à la presse M. Amine lors d’une rencontre-débat dans le cadre du colloque international "Esprit Fanon".

Il a rappelé, à ce propos, que l’Algérie, qui a reconquis son indépendance en 1962, a pris part, alors qu’elle était encore sous occupation française, à la conférence de Bandung dont les participants avaient adopté des recommandations appelant à l’indépendance du peuple algérien et de tous les peuples sous occupation.

Il a estimé que la grande période de Bandung va de 1955 jusqu’à son "essoufflement" vers la fin des années 1970, qui est le début de "l’offensive de l’impérialisme", qu’il a qualifié de "période sombre" pour les pays du Sud.

L’universitaire a relevé, dans ce sens, que les récentes explosions populaires appelées "printemps arabes" n’avaient pas permis d’avancées "sérieuses" puisque "n’émanant pas toujours des peuples".

"Jusqu’à présent nous n’avons pas vu d’avancées car ces mouvements ne sont pas toujours des initiatives des peuples", a-t-il précisé, affirmant que "les mouvements restaient manipulables et manipulés (par des occidentaux) dans les pays arabes".

Il a expliqué que tout mouvement populaire appelant au changement doit atteindre trois objectifs à savoir la démocratisation de la société qui est ressentie comme un besoin de se réunir, de parler et de protester, l’aspiration au progrès social (croissance économique et amélioration des conditions de vie des citoyens) et la dignité des individus.

Ces trois objectifs "ne sont malheureusement pas cristallisés" dans les pays touchés par le printemps arabe, a-t-il déploré.

Concernant le colloque international "Esprit Fanon", il a indiqué que ce sera une occasion de "relire à la fois l’histoire de la lutte du peuple algérien contre l’occupant français et la pensée de Franz Fanon à la lumière des défis nouveaux auxquels sont confrontés les peuples d’Asie et d’Afrique".

La rencontre se propose de répondre à beaucoup d’interrogations au sujet de la validité encore actuelle non seulement des "concepts-stars" de Frantz Fanon, mais aussi de ses méthodes de "révélation" des inconscients social et individuel imbriqués l’un dans l’autre.

 
 
 
 

Algerie – ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!