En direct

Farhat Horchani mord la main qui lui donne à manger

Suivant les pas de son idole Nicolas Sarkozy, le ministre tunisien de la défense, Farhat Horchani pense, puisqu’il le dit, que le terrorisme provenait de l’Algérie. L’homme a découvert le fil à découper le beurre !

Monsieur Horchani oublie d’abord que le terrorisme n’a ni identité, ni frontières et bien qu’il y ait des terroristes algériens sur le Mont Chaâmbi en Tunisie, il y a aussi des terroristes tunisiens dans les maquis de la Kabylie en Algérie. Il y a aussi des terroristes de tous les pays maghrébins aussi bien à Chaâmbi qu’à Yakouren.

Pendant la décennie noire, l’Algérie a combattu le terrorisme toute seule. Nos voisins à l’époque suivaient les évènements d’Algérie  sur leurs télés mais personne n’a tenté d’aider ou du moins à témoigner sa solidarité.

Ce terrorisme n’était pas uniquement algérien ; il était composé de toutes les nationalités arabes et même européennes, certains pays, que je ne citerais pas ont même soutenu financièrement et politiquement le terrorisme, qui tuait les civils algériens.

L’Algérie n’avait jamais dit que le terrorisme provenait de pays voisins ou de quelconque autres pays, bien qu’il y avait beaucoup de terroristes tunisiens, marocains, libyens ou mauritaniens au sein des groupes terroristes qui sévissaient dans les maquis en Algérie dans les années 90.

Aujourd’hui que le fléau du terrorisme frappe de toutes ses forces en Tunisie, l’Algérie a mis toute son expérience et ses moyens au service de ce pays pour l’aider à éradiquer ses hordes sauvages. Des aides financières sont attribuées à ce petit pays voisin et frère et l’été 2015, alors que les touristes du monde entier fuyaient la Tunisie, les jeunes algériens, bravant tous les dangers, ont juré sur la tête de Facebook d’aller passer leur vacances à Sidi Bousaïd, Djerba, Sousse et bien d’autres lieux touristiques tunisiens, dans le but d’aider ce pays à s’en sortir. Pour toute récompense, on nous accuse de leur envoyer des terroristes !

M. Horchani semble oublier que la main qu’il vient de mordre lui donne à manger!

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!