SociétéAlgérie

Fête d’El Mouloud : moins de pétards, moins de blessés et d’incendies cette année, selon la Protection civile

Algérie_ Comparativement aux années précédentes, la nuit du Mawlid Ennabawi n’a pas, cette fois-ci, laissé de gros dégâts derrière elle. Toutefois, des blessés et des incendies ont été enregistrés dans différentes wilaya du pays.  

Intervenant, mardi matin, dans l’émission « Service public » de la radio Chaine 3, le capitaine Nassim Bernaoui de la Protection civile a indiqué que « deux blessés à Alger, un incendie dans une maison à Guelma et des incendies de véhicules à Blida ont été enregistrés durant la nuit du lundi à mardi ».

13 incendies à travers le pays 

Toujours en relation avec l’utilisation des produits pyrotechniques, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’extinction de 13 incendies d’arbres, palmiers, broussailles, ainsi que d’habitations, notamment à Alger qui a enregistré neuf incendies à Bordj El Bahri, Les Eucalyptus, Kouba, Baraki, El Maqaria, El Achour, Bab El Oued, Bordj El Kifane et Rouiba.

Selon le même bilan, deux incendies ont été enregistrés dans la wilaya de Guelma et deux autres à Blida impliquant un bus et un véhicule.

A Tébessa, le correspondant local de la chaine 3 de la Radio Algérienne a signalé, pour sa part, l’admission de 14 blessés dans les structures hospitalières de la wilaya.

En dehors de ces quelques dégâts, la protection civile est intervenue pour éteindre de petits incendies et secourir de blessés légers affirme M. Bernaoui qui estime, pour sa part, que la veillée d’El Mouloud a été « plutôt calme » cette année.

La pollution de l’air a aussi diminué 

Autres indicateur de la baisse de l’usage des produits pyrotechniques cette années, la baisse du taux de pollution de l’air. Selon Hamza Merabet, chercheur au Centre bioénergie du CDER, « les concertations du PM1 sont de 3,14 microgrammes par m³, soit une diminution d’au moins 18% comprativement à l’année précédente».

Faut-il s’en réjouir ?

Prohibés à l’importation depuis 1963, les produits pyrotechniques continuent d’envahir le marché algérien. Leur usage qui se limitait, autrefois, à la célébration de la fête d’El Mawlid Ennabaoui, tend, désormais, à se généraliser à toutes les fêtes et à toutes les manifestations (mariage, match, anniversaire…).

Donc, même si nous pouvons confirmer la baisse de l’utilisation de ces produits durant cette fête d’El Mouloud, il serait prématuré de s’en réjouir ou de créer victoire. Peut être, que le resserrement des mailles du filet des douanes, la limitation des importations, la diminution des marchés informels…, ont fortement réduit le commerce de ces produits et que la cherté de la vie a occasionné la diminution de leur consommation, la vigilance doit rester de mise.

Source: Radio Algérie

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close