En directAlgérie

Le FFS réagit au « décès tragique » de Kamel Eddine Fekhar

Algérie – Le militant Mozabit des droits de l’homme, Kamel Eddine Fekhar, est décédé ce mardi matin à l’hôpital Frantz Fanon de Blida. Incarcéré à la prison de Ghardaïa, l’état de santé du défunt s’était dangereusement dégradé suite à une grève de la faim entamée depuis près de deux mois.

C’est son ancien parti, le Front des forces socialistes (FFS), qui réagit en premier à ce qu’il qualifie de « décès tragique ». « Le FFS vient d’apprendre avec beaucoup de tristesse et de consternation le décès tragique du Dr Kamel Eddine Fekhar, militant des droits de l’homme et de la démocratie », indique le plus vieux parti de l’opposition dans un communiqué.

« Ce décès survient après plusieurs semaines de détention abusive et arbitraire dans des conditions insoutenables et inhumaines. Le FFS n’a jamais cessé de dénoncer et de condamner ces atteintes graves aux droits de la personne humaine qui nous renseigne de la nature dictatoriale des décideurs de ce pays », précise le même communiqué.

Dans ce communiqué signé par le Premier Secrétaire Hakim Belahcel, le FFS « exige justice et vérité et que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce décès ». Il exige également « la libération immédiate des autres détenus d’opinion qui croupissent d’une manière illégale et despotique dans les geôles de la mort et des pires entraves à la dignité humaine ».

« Le FFS exige des vrais décideurs de ce pays de prendre rapidement des mesures d’apaisement dont la libération immédiate des détenus d’opinion afin d’éviter au pays de s’enliser dans des scénarios chaotiques », poursuit le communiqué.

Pour conclure, le FFS « réaffirme son indéfectible soutien aux familles de ces détenus d’opinion et sa solidarité agissante envers la famille du défunt Dr Kamel Eddine Fekhar. ».

Tags

Articles en lien

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close