Economie

FIA 2017: Sellal exhorte les entreprises nationales à gagner la bataille de l’export

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a exhorté les entreprises nationales et étrangères, participantes à la 50ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), à consolider et diversifier leurs partenariats tout en doublant d’efforts pour « gagner la bataille de l’export ».

S’adressant aux opérateurs activant notamment dans le secteur des industries mécaniques, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle édition de la FIA, le Premier ministre a appelé, ces derniers, à atteindre le taux d’intégration locale fixé à 40% dans les 4 premières années d’exercice et à aller vers l’export.

« Il faut dépasser l’étape de montage. Nous devons créer beaucoup d’entreprises de sous-traitance afin d’atteindre le taux d’intégration locale fixé à 40% et ensuite aller vers l’exportation. Il faut gagner la bataille de l’export », a-t-il dit aux différents opérateurs exerçants dans la filière des industries mécaniques.

Dans le secteur de l’agriculture, M. Sellal a appelé le groupe Lacheb Filaha à aller « vite » dans la mise en œuvre de leur méga-projet agricole en partenariat avec les américains à El Bayadh afin de donner l’exemple d’un partenariat gagnant-gagnant avec des étrangers.

Il a dans ce cadre plaidé pour une production de masse et de qualité des produits agricoles notamment de lait à fin de satisfaire les besoins nationaux et aller aussi vers l’export. Pour ce faire le Premier ministre à souligné la nécessité de créer une entreprise de fret et de conditionnement parallèlement à ce projet  qui s’étend sur plus de 25.000 hectares.

Au pavillon de la Russie, invitée d’honneur de cette 50ème FIA, M. Sellal a invité le constructeur russe de machinisme agricole « Rostsel Mash » à créer une usine de montage avec un partenaire algérien afin de booster et renforcer le rendement agricole national. »Nous allons vous aider à installer cette usine et d’autres partenariats productifs », a-t-il indiqué aux opérateurs russes.

Au pavillon de l’Iran et de la Jordanie, M. Sellal a surtout insisté sur la nécessité de développer des partenariats dans les secteurs de l’industrie et ne pas se limiter aux projets « classiques » basé sur « l’industrie de plastique et de confiserie ». APS

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close