En direct

Fibda2016 : hommage à la résistance d'Ahmed Bey contre l'occupation française

 Le bédéiste algérien Benyahia Racim Bey présentera dans le cadre de la 9e édition du Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda) son exposition intitulée « Constantine 1836 » dans laquelle il rend hommage à la résistance d’Ahmed Bey (1786-1851) contre l’occupation française.

 L’ouvrage, publié en 2016 par les éditions Dalimen revient sur la prise de Constantine gouvernée alors par Ahmed Bey et la résistance du dernier Bey de la ville et d’Algérie au siège imposé par le Maréchal Bertrand Clauzel.

 Les dessins illustrées en Arabe dialectal représente la résistance des habitants de Constantine contre une armée de croisés qui a assiégé leur ville.

 Les premières scènes représentent les Français se préparant pour leur grande conquête en faisant appel à quelque 9000 soldats encadrés par nombre de  généraux et d’espions et aidés de traîtres. D’autres dessins montrent les préparatifs entrepris par les constantinois pour défendre leur ville répondant en massa à l’appel de la résistance lancée par Ahmed Bey.

 Racim Bey, diplômé de l’Ecole des beaux arts de Constantine en 2008, a ponctué son récit d’un tableau panoramique des arts qui avaient prospéré dans les ville aux ponts suspendus lors de la deuxième moitié du XXe siècle  (fin de l’ère ottomane).

 L’auteur de Constantine 1836, présent pour l’occasion, a indiqué que son ouvrage se proposait de rendre hommage à Ahmed Bey. Les oeuvres consacrées à ce grand dirigeant restent minimes par rapport à ce que cet homme a donné à l’Algérie et à Constantine, en particulier, a-t-il dit.

 Né en 1987 à Constantine au sein d’une famille d’artistes, Racim Benyahia a été primé lors des précédentes éditions du Fibda. Son  dernier prix est celui de la meilleur affiche lors du 5e Fibda, en 2012e.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close