En directAlgérie

Le fils de Yazid Zerhouni et les 12 000 euros versés par une entreprise française

Algérie – C’est une affaire révélée aujourd’hui par l’Agence France-Presse (AFP). Amine Zerhouni, fils de Noureddine Yazid Zerhouni, ancien ministre de l’Intérieur (1999-2010), aurait reçu un versement de 12 000 euros de la part d’une entreprise française spécialisée dans les services aux groupes aéroportuaires, Egis Avia.

Pour échapper aux poursuites lancées à Paris, en France, la société Egis Avia vient d’accepter de payer une amende de 2,6 millions d’euros. L’affaire concerne des faits de corruption portant sur un marché de modernisation de l’aéroport d’Oran, rapporte l’AFP.

« Plusieurs versements en espèce litigieux ont ainsi été repérés par les enquêteurs, dont un paiement de 12.000 euros destiné à Amine Zerhouni, fils d’un ancien ministre de l’Intérieur algérien, Noureddine Yazid Zerhouni », précise l’AFP.

L’enquête avait été ouverte à Paris en 2011 sur un contrat à 390 000 euros signé avec une société de consultant domiciliée dans les Iles vierges britanniques. Celle-ci est accusée d’avoir servi à rémunérer frauduleusement des intermédiaires algériens, dont le fils de Zerhouni.

Si en France l’affaire est désormais close, Amine Zerhouni risque d’être ciblé par des poursuites judiciaires en Algérie…

Tags

Articles en lien

3 Comments

  1. Qu y a t il d etonnant que le fils d un ministre percoive une commission de corruption..tchippa romya.. c est le monde drs affaires et des combines made in chez nous..et si vous n eyes pas convaincus..faites un tour au tribunal..c est pas le marchand de karantita qui est a la barre..!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close