En direct

Fin du calvaire de Belloumi

  • Le médecin égyptien, Ahmed Abdelmounaïm Ahmed Abdelhadi, avait déposé plainte au niveau de la justice égyptienne après avoir été blessé à l’œil avec des morceaux de verre, accusant Belloumi d’avoir été l’agresseur malgré la présence de tous les joueurs algériens qui avaient confirmés l’innocence de ce dernier.
  •  
  • Malgré ces témoignages, la justice égyptienne contacte Interpol qui délivre un mandat d’arrêt international contre le joueur algérien, ce qui l’a privé de quitter le territoire national même pour aller à la Mecque. La star du Mondial de Gijon en Espagne en 1982 a très longtemps été affectée par cette situation.
  •  
  •  Le règlement de cette affaire est venu après une réunion de conciliation qui a eue lieu Mardi dernier au Caire, en présence du président de la commission olympique égyptienne le général ‘Mounir Thabet’ et le président de la commission olympique algérienne Mustapha Berraf ainsi que le médecin égyptien ‘Ahmed Abdelmounaïm Ahmed Abdelhadi,’ selon un rapport signé par les deux président des commissions olympiques.
  •  
  • A l’issue de la réunion de conciliation, le Docteur Ahmed Abdelmounaïm a signé une lettre en présence des présidents des deux commissions olympiques algérienne et égyptienne, informant le procureur général du Caire de son désistement de tout es droits et de toute poursuite contre Lakhdar Belloumi, selon le communiqué.
  •  
  • Dans cette lettre, le docteur Abdelmounaïm sollicite le procureur général du Caire d’annuler le mandat d’arrête international émis par Interpol contre Lakhdar Belloumi.
  •  
  • Par ailleurs, un accord général a été signé afin d’annuler toute poursuite judiciaire entre le docteur Abdelmounaïm et le président de la commission olympique algérienne, étant le représentant de Lakhdar Belloumi, en présence des avocats des deux parties.
  •  
  • Il a aussi été procédé à la signature d’un acte de désistement, publié et enregistré, auprès du tribunal d’El Djadid, concernant toute poursuite judiciaire criminelle ou civile contre l’ancienne star du football algérien.
  •  
  • Ennahar/ Wassim B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!