Sports

Foot Année 2009- Corruption, débordements, abus financiers

  •    Corruption: Courant novembre, les enquêteurs du parquet de Bochum (Allemagne) ont démantelé un vaste réseau de paris truqués portant sur plus de deux cents rencontres à travers toute l’Europe, dont trois de Ligue des champions, pour des gains estimés à une dizaine de millions d’euros.
  •  
  •    Touchant la plupart des pays d’Europe de l’Est et de l’Ouest, l’affaire semble même avoir des ramifications en Asie puisque elle vise également des bookmakers de Chine, où un dirigeant de la fédération a récemment été arrêté.
  •  
  •    Au Portugal, le scandale du “sifflet doré”, qui court depuis 2004 et porte sur un présumé trafic d’influence sur fond de prostitution dans le football professionnel, continue d’éclabousser dirigeants et arbitres. En avril, le ministère public a fait appel de la relaxe du président de Porto.
  •    
  •    Débordements: Les premiers incidents sont venus fin mars de Côte d’Ivoire, avec cette bousculade qui a fait 19 morts et 132 blessés dans le stade d’Abidjan, lors du match contre le Malawi. En cause, un système de “billetterie parallèle” qui serait à l’origine du remplissage excessif de l’enceinte.
  •  
  •    Le 17 septembre à Belgrade, le supporteur de Toulouse Brice Taton est décédé en marge d’une rencontre, battu à mort par des supporteurs du Partizan avant un match d’Europa League. Face à l’émoi suscité en Serbie, 14 personnes ont été mises en cause et un mandat d’arrêt international a été lancé contre deux autres.
  •  
  •    Enfin, le 12 novembre, l’arrivée de l’équipe Algérienne en Egypte, alors que les deux équipes jouaient l’une contre l’autre leur présence au Mondial, a provoqué le caillassage du bus des visiteurs et une grave crise politique entre les deux pays. Le match d’appui à Khartoum s’est disputé sous très haute tension et une enquête a été ouverte par la FIFA contre l’Egypte.
  •    
  •    Abus économiques: Le Real a dépensé 250 MEUR cet été, dont 94 pour le seul Ronaldo. Un transfert jugé “indécent” en temps de crise mondiale par un président remonté de l’UEFA Michel Platini qui en a appelé au “fair-play financier”. José Luis Zapatero a jugé cette somme “excessive”, Ronaldo estimant pour sa part qu’on pouvait dépenser encore plus pour lui.
  •  
  •    Toujours en matière de transferts, Chelsea, symbole du pillage de la formation, a été interdit de recrutement le 3 septembre pour avoir fait signer un jeune de 16 ans du club français de Lens, Kakuta. Une décision gelée le 6 novembre par le TAS, qui rétablit provisoirement les Anglais dans leurs droits à dépenser.
  •    
  •    Dérapages: Ravi d’être qualifié pour le Mondial, le sélectionneur Diego Maradona, a une nouvelle fois laissé parler son coeur le 14 octobre. “A ceux qui n’ont pas cru en nous (…), qu’ils me la sucent!”, a-t-il lancé à la presse argentine. La Fifa n’a eu d’autre choix que de le suspendre deux mois.
  •  
  •    Mécontent de l’arbitrage en demi-finale de C1, l’attaquant de Chelsea Didier Drogba a également hurlé sa rage face caméra le 6 mai, hurlant “c’est une p… de honte” en direct aux yeux du monde entier. L’UEFA lui a donné quatre matches en tribune pour réfléchir à la portée de ses propos.
  •    
  •    Affaire d’états: “Héros” de la qualification bleue pour le Mondial grâce à une main le 18 novembre contre l’Eire, Thierry Henry s’est retrouvé au centre d’une polémique dépassant largement le monde du sport.
  •  
  •    Accusé de toutes parts d’être un tricheur, le capitaine a été sommé par le monde entier de se justifier, s’excuser, s’amender, les plus hautes autorités irlandaises demandant même que le match soit rejoué. Le débat a vu intervenir des personnalités aussi diverses qu’Usain Bolt ou Roger Federer. Et Henry est désormais sous le coup d’une enquête de la FIFA.
  •    
  •    
  • Ennaharonline/AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!