Sports

Foot : Qui pour terrasser Manchester en 2010 ?

  •    Liverpool: gagner en constance. Les Reds sont redevenus cette saison un candidat sérieux au sacre qui leur échappe depuis 1991. Les Reds sont même apparus supérieurs lors des grands matches, notamment contre Manchester (victoires 2-1 et 4-1). Mais l’équipe de Rafael Benitez n’a pas su faire montre du même réalisme que ses rivaux contre les équipes de second rang.
  •  
  •    Elle ne dispose pas de la même richesse d’effectif. Quand Steven Gerrard ou Fernando Torres sont absents, cela se voit, faute de solutions de remplacement. Benitez doit dépenser mais les propriétaires américains de Liverpool veulent vendre le club qui doit renégocier sa dette d’ici juillet avec les banques. Des réponses à ces interrogations financières dépendent les ambitions de Liverpool.
  •    
  •    Chelsea: amener de la jeunesse et de la stabilité. Les Blues ont payé l’échec de la greffe Luiz Felipe Scolari. La fin de saison de Chelsea sous la direction de Guus Hiddink, a montré que l’histoire aurait pu être toute autre. Mais le Néerlandais doit retourner à la sélection russe et pourrait être remplacé par l’Italien Carlo Ancelotti qui hériterait d’une équipe vieillissante, où de nombreux cadres ont dépassé la trentaine (Didier Drogba, Nicolas Anelka, Michael Ballack, Frank Lampard, Ricardo Carvalho). Les périodes de transition s’accompagnent rarement de titres. Surtout que le propriétaire Roman Abramovitch, touché par la crise, pourrait se montrer moins prodigue.
  •    
  •    Arsenal: ne pas glisser. Jamais en mesure de se mêler à la course au titre, l’équipe d’Arsène Wenger suit une trajectoire préoccupante. Le Français va devoir enfin recruter des joueurs confirmés s’il ne veut pas continuer de glisser. Si rien n’est fait, il est difficile d’imaginer Arsenal se mêler à la course au titre. Surtout si la lutte de pouvoir pour la prise de contrôle du  club devait s’envenimer entre l’Américain Stan Kroenke et le Russo-Ouzbèke Alisher Usmanov.
  •    
  •    Manchester City: bien utiliser les pétrodollars. Adossée à la fortune de la famille régnante d’Abou Dhabi, l’autre équipe de Manchester veut entrer dans la cour des grands. Sa star, Robinho, annonce le titre "d’ici deux ans". Il faudra que Mark Hugues (ou son successeur…) utilise à bon escient les fonds quasi-illimités dont il devrait bénéficier, et fasse d’un assemblage d’individualités brillantes une équipe. La mission est possible mais difficile.  Comme le glorieux rival de United, Rome ne s’est pas bâtie en un jour.
  •    
  •    Aston Villa et Everton. Ces deux équipes tirent les fruits du travail de fond mené depuis plusieurs saisons par leurs entraîneurs, Martin O’Neill et David Moyes. Mais leurs moyens semblent trop limités pour espérer mieux qu’une qualification en Ligue des champions en cas de faillite d’un des "grands". Villa a un temps menacé Arsenal cette saison. Son effondrement final montre que la tâche est rude.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!