SportsFoot local

Football-Crise sans précédent à l’USM Alger: l’ombre de Haddad !

Les supporters de l’USM Alger ont battu le pavé samedi après midi pour protester contre la situation catastrophique que vit le champion d’Algérie en titre.

Le ministre de la jeunesse et des sports Abderraouf Salim Bernaoui a reçu dimanche une délégation de la direction de l’USM Alger afin de discuter sur les solutions aux problèmes du club.

« La direction de l’USMA informe que le président du Conseil d’Administration M. Boualem Chenfri et le Secretaire Général M. Mounir Dbichi ont été reçu ce matin en compagnie de représentants de supporters et d’anciens joueurs du club par le Ministre de la Jeunesse et des Sports M. Abderraouf Bernaoui…. Après échanges de différentes parties, le Ministre a demandé à la direction de lui fournir un dossier contenant des documents officiels et bilans des exercices précédents, chose faite par la direction cet après midi. » lit-on dans un communiqué du club de Soustara.

Le secrétaire général du club, Mounir Debbichi, a révélé hier dans un entretien téléphonique accordé à France 24 que l’ETRHB a accordé un prêt de 100 milliards de centimes au club de Soustara. Il, a par ailleurs, affirmé que la famille Haddad est toujours l’actionnaire majoritaire dans les statuts de la SSPA USMA.

Selon, le SG du club le ministre de la jeunesse et des sports, Abderraouf Salim Bernaoui, a déclaré que Hayat Pétroleum, potentiel repreneur du club, avait un lien direct avec la famille Haddad. Le club algérois se retrouve, donc, otage entre les mains de la famille dont l’empire s’est effondré après l’avènement du mouvement populaire du 22 février.

Invité dans une émission dans une chaîne privée, l’ancien président emblématique de l’USMA, Saïd Allik, qui est toujours à la tête du club sportif amateur, a également affirmé que la famille Haddad dirige toujours le club.

Pendant ce temps là, les supporters de l’USMA espèrent un règlement de la situation de leur club afin qu’il puisse sortir de la zone de turbulences et reprendre le chemin des titres et des consécrations, eux qui rêvent d’un titre africain.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close