SociétéAlgérie

Formation des futurs magistrats : Une nouvelle réforme dans les programmes ( Louh)

 Algérie – Le ministre de la Justice,Tayeb Louh, indique ce lundi 30 juillet que les futurs magistrats vont bénéficier d’une formation allongée à quatre années, dès la rentrée sociale à l’école Supérieur de Magistrature de Koléa dans la wilaya de Tipaza.

 

Autre remarque ,M. Louh annonce que son département a procédé à l’installation d’une « commission spéciale » composée  par d’éminents experts  pour « revoir »  ( 60 %) le  programme de formation dédié aux nouveaux magistrats .L’objectif principal, selon lui, est de développer le « contenu » des programmes de formation au profit des  magistrats pour rehausser leurs compétences, et les pousser à l’ »innovation » et ce, pour faire face à la mondialisation et ainsi lutter efficacement contre le danger émanant des  phénomènes notamment, le crime organisé et  la « cybercriminalité » qui menacent l’Algérie.

Ainsi le garde des Seaux semble tout miser sur la formation des magistrats pour conférer à l’action du pouvoir judiciaire toute l’efficacité qui lui permettrait de lutter contre ces fléaux sociaux.

Le ministre a insisté sur  la nécessité de relever les « défis » que connaît l’Algérie, soulignant que  la formation doit être adaptée au « nouveau contexte » et en fonction des « changements » récents opérés  dans le monde et dans le cadre  de la réforme du système judiciaire en Algérie.

Tayeb Louh a fait ses déclarations aujourd’hui en marge de l’inauguration de l’École Supérieure de la magistrature de Koléa à Tipaza .

Lire aussi :  Le Bâtonnier d’Alger remet en cause les diplômes des nouveaux avocats [Document]

 

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close