En directAlgérie

Fortune de Hicham Aboud & family en France: Ce qu’il faut retenir

“Il n’y a que la vérité qui blesse”, dit-on. Et Hichem Aboud, ex-tortionnaire du renseignement algérien, exclu par ses pairs en 1992 parce qu’il déshonorait la mission qu’est de protéger le pays, a réagi avec, comme à son habitude, vulgarité, insultes, injures et jérémiades.
Dans son texte logorrhéique, l’ex-agent du DRS (comme il déteste être qualifié) tente de convaincre que sa famille est “unie” et que ses enfants sont l’incarnation même de “la réussite”.

Eclairage et réponse
Dans notre précédent article intitulé “Enquête- La fortune de l’épouse et des enfants de Hichem Aboud en France”, nous avons cité au total huit sociétés, cependant, nous avons dûment mentionné qu’il ne s’agissait que d’une “partie” de ce que possède ou possédait la famille Aboud en France.
Dans sa triste réponse, Hichem Aboud affirme que ces sociétés ne détiennent qu’un capital social de 1 000 euros, niant ainsi posséder une fortume. L’on s’interroge ainsi si posséder des biens immobiliers -des logements- en France ne constituait pas une fortune, puisque que Aboud Nora née Sahbi (épouse de Hichem) a comme principale activité la “location de logements” en France, plus précisément à 86 rue du Grand Chemin 95100 Roubaix, une activité qu’elle exerce depuis août 2014. Pour les autres sociétés au capital de 4 000 ou 5 000 euros chacune, l’on sait parfaitement que le capital ne reflète aucunement la valeur réelle d’une société. Il s’agit même d’une pratique courante de déclarer un capital très réduit pour fuir certaines obligations fiscales.
Dans ses jérémiades, ce triste individu reconnait, sans le vouloir, l’ampleur de sa fortune. Il déclare, entre autres, que son fils Abdelkarim roule en Mercedes.
Prônant toujours un discours aberrant et abhorrant, cet ex-agent du DRS éjecté se targue même d’avoir assurer la réussite et “l’éducation” de ses enfants, cependant il ignore que la base même de notre critique était le fait que ce dernier cherche à mettre à feu et à sang l’Algérie, de par ses déclarations, notamment sur des chaînes TV hostiles comme Al-Magharibya TV, pendant qu’il garde à chaud sa femme et ses enfants dans le pays de l’ancien colonisateur, leur assurant un avenir prospère et paisible. Le comble de l’hypocrisie.

Société de “massage” et épouse marocaine de son fils
Concernant la société de “massage” gérée par son Houari-Boumediene et sa femme, Hichem Aboud peut-il nous révéler le coût relatif à l’achat des instruments nécessaires à la “laserothérapie” qu’exerceraient son fils et sa femme dans ce salon de massage ?
L’on est tout de même déçu que ce triste personnage qu’est Hichem Aboud se soit expliqué sur tous les points que nous avions abordés dans notre précédente publication, sans esquisser un mot sur les commerces que partage son fils Abdelkarim avec son épouse marocaine Imane El Khatib. Cette dernière apparaît également dans un commerce de détail avec Yassir et Rkia El Khatib. Hichem Aboud pourra-t-il donc révéler l’identité des parents originaires de Tétouan (Maroc) de l’épouse de son fils ? Y a-t-il un lien entre le mariage de son fils et ses nombreux voyages au Maroc, où il a l’habitude de chanter les exploits de ce pays hostile à l’Algérie ?

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!