AlgérieMonde

France : Accusé d’être un délinquant, le père de Adel explique les circonstances de son assassinat !

Algérie – « Un dealer de drogues ». C’est en substance ainsi qu’a été qualifié le jeune Adel Mimeche par certaines presses, un français d’origine Algérienne âgé de 17 ans, assassiné, mercredi 31 juillet, dans un parking de la ville de Fameck en Lorraine dans le nord de la France.

Un qualificatif que dénonce le père de la victime qui affirme qu’il n’avait fait que s’interposer dans une bagarre. « Adel a voulu aider, séparer les gens qui se battaient. Il n’avait rien à voir avec l’altercation, ni avec une quelconque histoire de drogue, comme on a pu le lire dans certains médias ». C’est ce qu’a déclaré Mohamed Mimeche.

Une version confirmée par le quotidien régional français Le Républicain lorrain, qui a indiqué que la victime a reçu des coups de couteau dans le cœur alors qu’elle tentait de séparer des jeunes qui se battaient.

Selon ce même média, le jeune franco-Algérien, a succombé à ses blessures à l’hôpital de Mercy après avoir été touché au thorax par plusieurs coups de couteau. Deux autres personnes ont été également gravement blessées par l’assaillant, âgé de 22 ans. Le pronostic vital de l’un des blessés est toujours engagé.

« Il est venu pour défendre son ami… »

Dans un reportage paru hier vendredi 2 août, le site L’Essentiel rapporte qu’à Fameck, « tout le monde connaissait ce footballeur d’1,97 m, qui évoluait à l’ES Fameck ». «Nous gardons l’image d’un jeune respectueux, qui ne laissait jamais tomber personne». Un trait de caractère, une qualité même, qui lui a peut-être coûté la vie. «Il est venu pour défendre son ami qui se faisait menacer. Il n’avait rien à voir avec cette histoire», confie Sabrina.

L’auteur arrêté… 

Selon la presse française, l’auteur présumé du meurtre a été interpellé vendredi par les gendarmes. Au cours de sa garde à vue, le jeune homme de 22 ans devrait être notamment interrogé sur «la nature du contentieux» à l’origine de cette rixe au cours de laquelle il est soupçonné d’avoir blessé gravement deux autres jeunes, toujours hospitalisés.

Rappelons que le mis en cause a publié un message sur Twitter pour demander pardon aux familles des victimes, précisant que ses intentions étaient de « vouloir se défendre ».

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Tout le monde éprouve le besoin de se défendre dans cette société du doute, de l’incertitude, de la stigmatisation. Et des mesures éducatives inappropriées des services institutionnels. Tout le monde a peur de tout le monde dans notre société civilisée à la pointe du progrès … Le paradoxe étant que les Autres, qui ne connaissent pas la situation réelle dans ce pays, trompés par les médias qui leur sont destinés, affrontent l’effroyable migration clandestine pour venir y chercher bien-être et sécurité. Qui peut faire quoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close