SécuritéPolitiqueMonde

La France annonce la mort d’un important chef jihadiste au Sahel

Le Marocain Abou Abderahman al Maghrebi, alias Ali Maychou, considéré comme le numéro deux et leader religieux du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), organisation jihadiste reliée à el-Qaëda, a été tué par les forces françaises au Mali début octobre, a annoncé mardi à l’AFP la ministre française des Armées, Florence Parly.

Le jihadiste a été tué « dans la nuit du 8 au 9 octobre » sur le sol malien en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain, a-t-elle précisé dans l’avion qui la ramenait d’une tournée dans plusieurs pays de la région du Sahel, où quelque 4.500 militaires français sont déployés dans le cadre de l’opération antijihadiste Barkhane.

ce Marocain était « le deuxième terroriste le plus recherché au Sahel – y compris par les Américains », a déclaré la ministre dans l’avion qui la ramenait de Gao, au Mali, vers la France. Il avait rejoint el-Qaëda au Maghreb islamique (AQMI) en 2012.

Source: AFP

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. il fut un temps ou « la france » annonçait quotidiennement avoir tuer des dizaines de « terroristes » sans grandes pompes comme maintenant. et nous, on rigolait puisqu’on savait la vérité. et il est arrivé le jour ou cette « france » annonce à grand tintamarre avoir tuer un « important terroriste ». depuis quand un terroriste est important ? pour la société, un terroriste ne peut etre que le plus minable des etres sur terre. croyez vous que la france a déplacé une armée de légionnaires au mali juste pour tuer un terroriste ? et les mines d’uranium ? qui assure la garde ? avec 50 réacteurs, elle s’est placée dans un grand gouffre en cas de ???? et ce n’est pas pour les beaux yeux des……qu’elle est là !!!

    1. ce n’est que plus tard que je me suis apérçu que le soldat sur la photo portant écusson « français » était africain ( légion étrangère ). d’ailleurs c’est le genre qu’il faut pour la garde des mines. l’état-major a ses stratèges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close