Monde

France: des milliers de Kurdes manifestent pour la libération d'Öcalan

 Des milliers de Kurdes ont  manifesté samedi en France pour demander la libération du chef historique du  Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Abdullah Öcalan, détenu en Turquie  depuis 1999, et pour interpeller les pays européens. Selon la préfecture, ils étaient "entre 9.500 et 10.000" près de la gare de  Strasbourg (nord-est) au départ de la manifestation, qui devait parcourir  plusieurs kilomètres avant un rassemblement en début d’après-midi dans un  quartier du sud de la ville. D’autres participants devaient ensuite rejoindre le cortège, ont affirmé  les organisateurs, qui tablent sur "30.000 personnes", venant de toute  l’Europe, et surtout de France et de l’Allemagne voisine.  Cette manifestation est organisée tous les ans à Strasbourg, siège de  plusieurs institutions européennes, pour commémorer l’arrestation en février 1999 d’Abdullah Öcalan, détenu en Turquie et qui purge une peine de prison à  vie.   Sur les nombreuses banderoles brandies par les manifestants, en anglais,  français ou encore en allemand, on pouvait notamment lire: "La liberté d’Öcalan  est celle du peuple kurde" ou encore "Paix au Kurdistan"Il faut libérer Öcalan, c’est un personnage incontournable si on veut  parvenir à la paix", a dit à l’AFP Eyyup Dorus, représentant en Europe du parti  turc pro-kurde BDP (Parti pour la paix et la démocratie).  "La situation des Kurdes en Turquie se dégrade, les arrestations se  multiplient, l’Europe ne doit pas cautionner ça", a-t-il ajouté, expliquant le  choix d’une manifestation à Strasbourg par la présence dans cette ville du  Conseil de l’Europe, de la Cour européenne des droits de l’Homme et du  Parlement européen.   Cette manifestation, "c’est un appel à la communauté internationale et  notamment aux pays européens",a dit une autre porte-parole des manifestants, Yurtsever Tekiner, de la confédération des associations kurdes d’Europe.  Quelque 200 militants kurdes avaient déjà manifesté jeudi devant le Parlement européen. La moitié d’entre eux avaient gagné Strasbourg à pied, à  l’occasion d’une marche de près de 400 km en provenance de Genève.  s affrontements entre l’armée turque et le parti séparatiste PKK se sont  intensifiés ces derniers mois. Le conflit kurde en Turquie a fait des dizaines  de milliers de morts depuis le début de l’insurrection en 1984 du PKK,  considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et de nombreux pays.     

 

 

Algérie- ennaharonline

  

 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!