AlgérieSociété

En France, un imam franco-algérien condamné à 8 mois de prison pour blanchiment d’argent

Algérie – Le tribunal correctionnel de Meaux a requis, jeudi 14 mars, huit mois de prison avec sursis contre l’ex-imam de Torcy, pour une affaire de blanchiment d’argent, rapporte, le Parisin.

La justice Française lui reproche d’avoir détourné des dons de fidèles de l’association Rahma dissoute, dont il était le président, et d’avoir reçu 15 000 euros illégalement depuis l’Algérie.

Des doutes ont plané sur la provenance de 19 900 € retrouvés en espèces dans un coffre-fort chez Abdelali Bouhnik, le 27 mars 2018, lors d’une perquisition à son domicile. Abdelali Bouhnik a été condamné à quatre mois de prison avec sursis en octobre dernier dans le cadre de cette affaire.

Ce dernier est soupçonné d’ »abus de confiance » et de « blanchiment d’argent » de l’association Rahma, chargée de récolter des fonds pour construire une mosquée dans la commune.

Une première perquisition de la police effectuée en 2017, a permis de saisir, dans un coffre-fort de l’ex imam la somme de 7’100 euros.

Devant le tribunal, l’imam de 62 ans, s’est défendu. Il raconte  que les 15 000 € émanent d’un prêt d’un ami d’enfance algérien. »Cette somme m’a été envoyée par tanches à partir de l’Algérie ». L’accusé a expliqué aussi que les 7’100 euros proviendraient des collectes de l’association Rahma qu’il présidait, destinés à la construction d’une mosquée dans la commune.

A la fin des libérations, le procureur lui a requis une peine de huit mois de prison avec sursis .Le jugement sera rendu le 1er avril 2019, rapporte le Parisien.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close