Monde

France: l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN réexaminée en appel

 Restera-t-il président d’honneur du parti qu’il a fondé et dirigé pendant près de quarante ans ? La justice française réexamine lundi en appel l’exclusion de Jean-Marie Le Pen du Front National.

Âgé de 89 ans, Jean-Marie Le Pen a pris place peu avant 10h00 au premier rang dans la salle d’audience de la cour d’appel de Versailles, près de Paris, encadrée par un dispositif de sécurité relativement rare dans cette juridiction.

Suspendu du FN en mai 2015, Jean-Marie Le Pen avait été exclu trois mois plus tard, en raison notamment de ses propos réitérés sur les chambres à gaz, décrites comme un “détail” de l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale – ce qui lui a valu une condamnation à 30.000 euros d’amende – ou de sa défense du maréchal Pétain.

Des provocations jugées pénalisantes pour la stratégie de “dédiabolisation” menée par sa fille Marine à la tête du parti.

Le parti d’extrême-droite avait fait appel de la décision rendue le 17 novembre 2016 par le tribunal de grande instance de Nanterre, en région parisienne, qui lui intimait de conserver M. Le Pen comme président d’honneur du FN, tout en confirmant son exclusion en tant que membre.

Une décision alors jugée “aberrante” par sa propre fille, Marine Le Pen, qui a succédé à son père à la tête du parti en 2011.
“Comment est-il possible d’être exclu et de rester, en même temps ?”, s’est à nouveau interrogé vendredi Me Georges Sauveur, avocat du FN, auprès de l’AFP.

Ce nouveau round judiciaire survient alors que Mme Le Pen a engagé au soir du second tour perdu de la présidentielle en mai une “refondation” du parti frontiste.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!