SécuritéMonde

France : un policier accusé d’avoir forcé un migrant à « lécher ses chaussures »

Algérie – Une enquête de la police des polices a été ouverte. Un élément de la police française aux frontières (PAF) travaillant à l’aéroport de Beauvais, dans le nord de l’Hexagone, aurait forcé un migrant à lui « lécher » les « chaussures ».

Qualifiée de sensible par Le Parisien, qui a rapporté hier jeudi l’information, l’affaire a immédiatement ouvert la voie au déclenchement de deux enquêtes. La première « disciplinaire » et la seconde « judiciaire ». « Une enquête préliminaire est ouverte pour violences volontaires par un dépositaire de l’autorité publique »,  a confirmé le procureur de la République, Florent Boura, cité par la même source.

Outre l’enquête préliminaire, l’inspection générale de la police nationale (IGPN) a également été saisie. Les faits en question remontent au 14 nombre 2018 lorsqu’un migrant guinéen aurait été forcé par un agent de police à se mettre à genoux pour lui lécher les chaussures lors de sa rétention administrative.

Touché dans son amour propre, il se serait confié, tout juste après les faits, à un autre policier. Ce dernier n’a, heureusement, pas tardé à avertir sa hiérarchie. Les allégations du migrant ont été prises aux « sérieux ». Le parquet et l’IGPN ont été immédiatement alertés.

Les chaussures de l’agent suspecté ont été saisies. Face aux enquêteurs, il a reconnu les faits avant de faire machine arrière. Il serait actuellement en arrêt « maladie ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close