En directMonde

Quand Rédoine Faïd, le Scarface Algéro-Français, s’évade à la Scorsese !

Fusils automatiques, explosifs, hélicoptère, drones… Selon ce que rapportent médias et témoignages, le braqueur Algéro-Français, Rédoine Faïd, n’a pas lésiné sur les moyens pour se faire la malle, hier dimanche, de la prison de Seine-et-Marne, en France.

Tôt dimanche, deux hommes armés pénètrent dans un petit club aéronautique à Fontenay-Trésigny où ils prennent en otage un pilote, et lui demandent de se rendre à la prison. Vers 11h20, Rédoine Faïd est au parloir de la prison de Réau, en Seine-et-Marne pour parler avec son frère. Deux hommes armés font irruption dans la pièce et demandent sa libération.

Ainsi, Rédoine Faïd et ses complices parviennent à s’échapper à l’aide de l’hélicoptère. Ce dernier s’était posé dans la cour d’honneur de l’établissement, le seul endroit ne disposant pas de filet de protection.

« Les deux hommes, vêtus de noir, cagoulés et portant des brassards de police, ont allumé des fumigènes des deux côtés de l’hélicoptère », raconte un témoin.

Il s’agit de personnes « très entraînés, professionnels et lourdement armés qui savaient où ils allaient ». C’est ce qu’explique pour sa part, le secrétaire général syndicat national pénitentiaire Français (FO).

Enfin, l’hélicoptère s’est posé dans une ville, à une soixantaine de kilomètres de la prison. « L’engin a été retrouvé incendié », relaye la presse française. Et d’ajouter : « Rédoine Faïd est monté ensuite dans une Renault noire en direction de l’A1 ».

Une rediff de l’évasion de 2013

Rédoine Faïd s’était déjà échappé de la prison de Lille-Séquedin en 2013. Il était alors détenu dans l’attente du procès du meurtre de la policière municipale. Le braqueur s’était évadé en moins d’une demi-heure, prenant quatre surveillants de prison en otage. Il avait fait exploser plusieurs portes avant d’être récupéré en voiture par un complice.

Lors de cette évasion, il était resté  un mois et demi en cavale, avant d’être rattrapé en pleine nuit dans un hôtel de Seine-et-Marne.

Le braqueur-écrivain désormais l’homme le plus recherché de France

Redoine Faïd sera arrêté en décembre 1998 après trois ans de cavale. Il écopera d’une peine de 18 ans de prison pour vol à main armée et libéré en 2009 après 10 années de détention. Il publie alors un livre sur son expérience de braqueur repenti, intitulé Braqueur : des cités au grand banditisme.

Bien qu’ayant affirmé qu’il avait tourné la page de cet épisode de sa vie, l’auteur, qui avait été invité sur les plateaux de plusieurs chaînes de télévision française, récidive en 2010 mais rate son braquage et occasionne la mort d’une jeune policière. Il sera arrêté une année plus tard mais réussit à s’évader de prison une première fois en 2013, après avoir pris quatre personnes en otage.

Recherché par Interpol, il sera interpellé et incarcéré au quartier d’isolement de Fleury-Mérogis où il purgeait une peine de 25 ans de prison. Son évasion spectaculaire ce 1er juillet a défrayé la chronique, vu l’arsenal militaire utilisé.

Redoine Faïd est désormais l’homme le plus recherché de France.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close