Monde

France: Sarkozy atteint par le scandale Woerth-Bettencourt

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
  •    Cette nouvelle révélation, démentie par l’entourage de Nicolas Sarkozy, s’inscrit au sein d’une série de polémiques qui minent depuis plusieurs semaines le gouvernement français et ont conduit dimanche à la démission de deux ministres.
  •    A tel point que le chef de file des députés UMP (droite, majorité présidentielle) Jean-François Copé a jugé mardi qu’il fallait que Nicolas Sarkozy "parle aux Français" face au développement de l’affaire Bettencourt, jugeant "absolument indispensable que les choses soient remises en perspective".
  •    Mardi, l’ancienne comptable de l’héritière du géant des cosmétiques L’Oréal Liliane Bettencourt a affirmé que le ministre du Travail, Eric Woerth, a reçu en tant que trésorier de l’UMP 150.000 euros en liquide pour financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy au printemps 2007, dans une interview au site d’information Mediapart.
  •  
  •    "Je me souviens de la date de ce retrait destiné à la campagne de Sarkozy: c’était le 26 mars 2007", a assuré Claire T., au service de Liliane Bettencourt, la femme la plus riche de France, et de son mari pendant 12 ans. Elle a quitté son service en novembre 2008.
  •    J’ai rempli le carnet de caisse, avec, en regard de la somme, la mention +Bettencourt+, que j’ai écrite moi-même. Je faisais toujours comme ça lorsqu’il s’agissait de l’argent destiné aux politiques, car il ne fallait pas de trace écrite", a expliqué l’ancienne employée au site Internet d’information.
  •    "Ensuite, (le gestionnaire de la fortune de Bettencourt, Patrice de) Maistre m’a dit qu’il allait très vite dîner avec Eric Woerth afin de lui remettre, « discrètement » comme il m’a dit, les 150.000 euros. Et le dîner a bien eu lieu très rapidement…", a-t-elle ajouté.
  •    Ce don, s’il est confirmé, serait illégal, le montant maximum autorisé par la loi sur le financement des partis politiques étant de 7.500 euros par an pour un parti et 4.600 euros pour un candidat à une élection.
  •    L’ancienne comptable affirme aussi que Nicolas Sarkozy, quand il était maire de Neuilly (ouest de Paris) de 1983 à 2002, "recevait aussi son enveloppe" des Bettencourt. "Tout le monde savait dans la maison que Sarkozy aussi allait voir les Bettencourt pour récupérer de l’argent", a-t-elle souligné.
  •    "C’est totalement faux", a affirmé l’entourage de Nicolas Sarkozy, interrogé par l’AFP. Le cabinet d’Eric Woerth a également démenti dans des termes identiques.
  •    Ministre clé du gouvernement qui porte notamment la délicate et impopulaire réforme des retraites, Eric Woerth est déjà sous le feu des critiques pour avoir été ministre du Budget (2007-mars 2010) à une époque où son épouse gérait une partie de la fortune de Liliane Bettencourt, aujourd’hui soupçonnée de fraudes fiscales.
  •    Face à la succession des scandales, Nicolas Sarkozy a sacrifié dimanche deux ministres de second plan, les secrétaires d’Etat à la Coopération Alain Joyandet et au Grand Paris Christian Blanc, suspects d’utilisation abusive des deniers publics.
  •    Le président a toutefois jusqu’à présent fermement exclu la démission d’Eric Woerth, qui doit présenter sa réforme des retraites la semaine prochaine en Conseil des ministres et à la rentrée au Parlement.
  •    Pour sa part, le principal parti d’opposition, le Parti socialiste, continue à mettre la pression sans toutefois jusqu’à présent appeler à la démission d’Eric Woerth.
  •    Selon le quotidien Le Figaro, très proche du pouvoir, le président français envisage d’accélérer le calendrier du remaniement ministériel prévu en octobre et d’intervenir très rapidement à la télévision.
  •    
  • Ennaharonline

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

admin

Journaliste- Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2016.
Dans la presse électronique depuis mars 2014. Spécialisé dans l’information la culture francaise.
adresse: cité la konkord batiment 6 N°3 alger
E-mail: dzsecurity@gmail.com
Numéro de téléphone: 0558 76 14 11

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *