Monde

France: trois ans de prison requis pour fraude fiscale contre l'ex-ministre Cahuzac

 L’accusation a requis mercredi trois ans de prison ferme à l’encontre de l’ex-ministre français du Budget Jérôme Cahuzac pour fraude fiscale et blanchiment, le juste prix de la « trahison » pour avoir « sacrifié tous les principes pour l’appât du gain ».

 La procureur a par ailleurs demandé deux ans de prison ferme à l’encontre de son ex-épouse Patricia Ménard, qui a « surpassé » son mari « dans la dissimulation de ses avoirs au fisc », l’administration fiscale.

 Jérôme Cahuzac, 64 ans, est jugé depuis le 5 septembre à Paris. Pourfendeur de la fraude fiscale lorsqu’il était au gouvernement, il avait été contraint en avril 2013, peu après sa démission, d’avouer l’existence de comptes dissimulés à l’étranger.

 Auparavant, cet ancien pilier de l’exécutif avait catégoriquement nié pendant plusieurs mois l’existence de ces comptes.

 L’affaire Cahuzac, le plus retentissant scandale politique des dernières années en France, a conduit au renforcement des outils de lutte contre la fraude fiscale et des règles de transparence imposées aux élus.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close