Monde

France: vives attaques de la droite au pouvoir contre les critiques de l'ONU

  •    Ce comité, composé de 18 experts de différents pays, a dénoncé cette semaine un "manque de volonté politique" en France face à une "recrudescence" des actes racistes et xénophobes. Ses membres ont aussi critiqué les récentes déclarations du président Nicolas Sarkozy sur les Roms ainsi que le projet de déchoir de la nationalité française certains criminels d’origine étrangère.
  •    Interrogé par la radio RTL, le porte-parole adjoint de l’UMP Dominique Paillé s’est dit "surpris par l’attitude de ce comité" et notamment "sa composition", "avec des gens qui viennent de pays qui ne respectent absolument pas les droits de l’homme".
  •    De son côté, le député UMP du Nord Christian Vanneste, connu pour ses positions de droite tranchées, a estimé sur la radio France Info que la "constitution même" de ce comité "le rend suspect": "tous les pays qui en font partie ne sont pas des exemples de démocratie vivante ni des exemples du respect des minorités: l’Algérie, la Russie, la Roumanie, qui traitent très mal  les Roms chez eux — il faut voir dans quel état ils sont lorsqu’ils viennent chez nous".
  •    Le député a également évoqué le Pakistan et la Turquie.
  •    Selon le porte-parole adjoint de l’UMP, "il y a de la part de ce comité une obligation, c’est de mesurer au cours d’une période donnée les résultats, il ne peut pas se fonder sur des impressions".
  •    Il a ajouté que si la situation était si grave en France, "je ne vois pas pourquoi il y aurait tant de candidats à l’immigration".
  •     
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close