Monde

François Hollande reçoit une trentaire de grands patrons à l'Elysée

Une trentaine de grands patrons de groupes internationaux participent lundi matin à l’Elysée à un "Conseil de  l’attractivité" à l’invitation du président français François Hollande, pour  plancher sur une restauration de l’attractivité de la France pour les investisseurs étrangers. Le président Hollande doit se joindre en fin de matinée à cette réunion  présidée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Il doit ensuite faire une  déclaration publique avant de se rendre dans l’après-midi à Chartres (à l’ouest  de Paris), dans les locaux d’une usine du groupe danois Novo Nordisk où sont  produites des cartouches d’insuline. Les dirigeants de poids lourds de l’industrie mondiale (Volvo, Bosch,  Siemens, Samsung, Intel, Nestlé ou General Electric) mais aussi des responsables de fonds d’investissement du Koweit, du Qatar ou de Chine ainsi que des entreprises de pays émergents étaient attendus pour cette réunion.  Outre Jean-Marc Ayrault, neuf ministres devaient également y participer  parmi lesquels Laurent Fabius (Affaires étrangères), Pierre Moscovici (Economie), Manuel Valls (Intérieur), Arnaud Montebourg (Redressement  productif), Bernard Cazeneuve (Budget) ou encore Fleur Pellerin (Economie  numérique). Après une déclaration liminaire de Jean-Marc Ayrault, le conseil devait plancher lors de trois sessions de travail sur "le marché français et son  accessibilité", "la fiscalité et la régulation" ainsi que "l’innovation et le capital humain", alors que la croissance de la France peine à repartir.  Selon l’Elysée, 20.000 entreprises étrangères et leurs filiales sont  installées en France où elles emploient environ deux millions de salariés. Jean-Marc Ayrault avait reçu dès dimanche soir à Matignon les patrons de 26  entreprises internationales. "L’investissement est, et a été, dès le départ, une priorité de mon  gouvernement", leur avait déclaré le chef du gouvernement, selon son entourage,  faisant valoir que son "ambition" était "que la France soit à la hauteur des  grandes mutations du monde". Lors de sa visite d’Etat aux Etats-Unis la semaine dernière, François  Hollande s’est fait le chantre de "l’attractivité" de la France, en affirmant  devant les géants américains de l’internet qu’elle est "l’un des pays au monde  les plus ouverts aux capitaux extérieurs".    

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *