EconomieMarchés & Prix

Malgré un discours officiel rassurant, les prix des fruits et des légumes flambent

Algérie-Les prix des fruits et des légumes connaissent ces derniers jours une hausse vertigineuse. A Alger-centre, précisément au marché Clauzel, des augmentations conséquentes sur le pouvoir d’achat des citoyens, notamment des produits de large consommation comme la pomme de terre et la tomate, ont été constatées par Ennahar.

Ainsi, le kilogramme du tubercule préféré des Algériens a atteint 85 DA. Quant à la tomate, elle ne se vendait pas moins de 140 DA. Le kilogramme de piment était cédé à 120 DA, celui des courgettes à 160 DA et de la betterave à 100 DA.

Pareil, les haricots verts ont connu une hausse substantielle de 50 DA en seulement deux jours, passant 230 à 280 DA le kilogramme. Pour ce qui est de la salade verte, son prix est resté stable mais, tout de même élevé, vu que le kilogramme revenait à 150 DA.

Les fruits ne sont pas en reste. Qu’ils soient importés ou produits localement, leurs prix ont pris la tangente.

C’est le cas de la pomme dont les prix les 350 DA d’une seule traite. Ceux de la banane sont passés de 380 DA à 450 DA le kilogramme. Les prix des raisons, de leur côté, variaient de 220 à 250 DA.

Interrogés, les commerçants de détails ont expliqué cette hausse par une augmentation des prix au marché de gros. Selon eux, leur marge de bénéfice est infime, il faut « donc voir avec les grossistes ».

Récemment, Abdelkader Bouazghi, ministre de l’Agriculture, a affirmé que l’Algérie était plus proche que jamais d’atteindre l’autosuffisance en matière de produits agricole. Pourquoi les prix connaissent-il cette flambée?

Ishak C

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Close
Close