Monde

Fusillade en Allemagne: ouverture d'une enquête contre le père du tueur

  •    "Il existe des présomptions concrètes d’homicide involontaire", a déclaré à l’AFP Nick Brenner, un porte-parole de la police de Waiblingen (près de Stuttgart, sud-ouest de l’Allemagne), qui mène l’enquête sur cette tuerie.
  •  
  •    Les enquêteurs pensent que Tim Kretschmer, 17 ans, s’est procuré l’arme du crime, un pistolet Beretta 9 mm, dans la chambre de ses parents. Les détenteurs d’armes sont tenus de les garder sous clé.
  •  
  •    S’il s’avère que l’adolescent souffrait de troubles psychologiques, le père, Jörg Kretschmer, pourrait être mis en examen pour homicide involontaire, selon les enquêteurs. Il risquerait alors jusqu’à cinq ans de prison.
  •  
  •    Tim Kretschmer a tué mercredi neuf élèves et trois enseignantes dans son ancien collège à Winnenden, près de Stuttgart, avant d’abattre trois autres personnes et de se suicider.
  •  
  •    Son père possédait légalement 15 armes, toutes sous clé, à l’exception du pistolet Beretta qui, selon les enquêteurs, se trouvait dans sa chambre.
  •  
  •    "Il y a des indications selon lesquelles les parents étaient au courant des problèmes de santé de leur fils", a indiqué la police dans un communiqué commun avec le procureur de Stuttgart.
  •  
  •    Tim Kretschmer avait fait état à la mi-décembre 2008 "de problèmes de santé de type dépressifs" dans un formulaire qu’il a rempli avant incorporation au service militaire, selon le communiqué.
  •  
  •    Les parents, par l’intermédiaire de leur avocat Achim Bächle, ont démenti que leur fils ait reçu des soins psychiatriques.
  •  
  •    Selon les autorités, l’adolescent avait eu plusieurs fois des consultations en clinique l’an dernier pour "dépression", et les médecins lui avaient recommandé de suivre un traitement.
  •  
  •    Dans le même temps, l’adolescent, aux côtés de son père, est allé plusieurs fois s’entraîner dans un club de tir et aurait eu connaissance de la combinaison à huit chiffres de l’armoire blindée où son père entreposait, à la maison, ses armes et munitions, selon les autorités.
  •  
  •    Outre le pistolet, l’adolescent avait emporté plus de 200 cartouches. Il en a tiré 113 au total.
  •  
  •    Les obsèques des victimes ont commencé ce week-end dans la petite ville de Winnenden où le collège devait rester fermé toute la semaine.
  •  
  •    D’autres écoles ont offert d’accueillir les élèves qui souhaiteraient reprendre les cours. Les examens seront probablement reportés.
  •  
  •    Une cérémonie officielle à la mémoire des victimes sera organisée samedi prochain dans la ville, en présence de la chancelière Angela Merkel.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!