SécuritéMonde

G20: protectionnisme américain, tensions monétaires et Iran au menu

Le G20 des ministres des Finances et gouverneurs des banques centrales débute samedi à Buenos Aires dans un contexte de tensions commerciales aiguës entre les Etats-Unis et le reste du monde.

Vendredi, le président américain Donald Trump s’est dit prêt à imposer des taxes punitives sur la totalité des importations chinoises, qui représentaient 500 milliards de dollars en 2017.

Jusque-là, le protectionnisme américain face aux produits chinois se focalisait sur l’acier et l’aluminium, pour protester contre les subventions et les crédits à l’exportation octroyés par Pékin.

« Je ne le fais pas à des fins politiciennes, je le fais pour faire ce qui est bon pour notre pays », a-t-il assuré, accusant la Chine d' »arnaquer » depuis longtemps les Etats-Unis, avec des pratiques « déloyales » et du « vol de propriété intellectuelle ».

Aux conflits commerciaux, s’ajoutent des tensions monétaires.

« La Chine, l’Union européenne et les autres manipulent leurs monnaies en baissant leurs taux d’intérêt alors que les Etats-Unis augmentent leurs taux avec un dollar devenant de plus en plus fort, jour après jour, ce qui dégrade notre compétitivité », a encore dénoncé le président américain, critiquant aussi la hausse des taux d’intérêts de la Fed.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close