Sports

Gaza : les nourrissons menacés d'hypothermie

  •    La plupart des habitations et des hôpitaux situés dans la bande de Gaza n’ont plus d’électricité et donc de chauffage alors que les températures sont proches de zéro degré la nuit, a indiqué l’association dans un communiqué. La population laisse de plus les fenêtres ouvertes afin qu’elles ne soient pas pulvérisées par les bombardements.
  •  
  •    "Il faut faire parvenir davantage de nourriture et de couvertures afin que les enfants ne meurent pas de froid et de faim", a indiqué le porte-parole de Save the Children à Jérusalem, Dominic Nutt, cité dans le communiqué.
  •  
  •    "Nous voulons que (le Premier ministre britannique) Gordon Brown et l’ensemble des dirigeants de l’Union européenne fassent pression en vue de l’établissement d’un cessez-le-feu afin que nous disposions d’un accès sécurisé à ces populations dans le besoin à Gaza", a ajouté le porte-parole, en référence à une mission de l’UE actuellement présente dans la région.
  •  
  •    L’ONG cite également le docteur Shaul Dollberg, professeur de pédiatrie à l’Université de Tel-Aviv, qui estime qu’il y a "définitivement un potentiel d’hypothermie pour les enfants à Gaza, en particulier les nourrissons qui ont besoin d’une température plus élevée pour survivre".
  •  
  •    Save the Children précise être venue en aide à environ 6.000 familles à Gaza.
  •  
  •    L’armée israélienne a lancé le 27 décembre une offensive dans la bande de Gaza, avec l’objectif déclaré de mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes sur le sud d’Israël. Les combats ont fait au moins 537 morts et environ 2.500 blessés, selon les services d’urgence palestiniens.
  •  
  •    
  • Ennahar/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!