En directAlgérie

Le général Bey rentre à Alger après avoir violé l’interdiction de quitter le territoire

Algérie – Comme rapporté par ALG24, au moins cinq généraux-majors ont été privés de leurs passeports sur décision de la justice militaire. Ces derniers faisaient déjà l’objet d’une interdiction de quitter le territoire nationale, étant ciblés par une enquête. La décision de retrait de passeports n’a été prise qu’après que l’un des généraux, à savoir Said Bey, ex-commandant de la 2e Région militaire limogé récemment par le Président de la République, ait violé l’interdiction de sortir du territoire.

Le général-major Saïd Bey est rentré vendredi dernier en Algérie à bord du vol AH1005 d’Air Algérie, en provenance de l’aéroport d’Orly à Paris. Son vol a atterri à l’aéroport d’Alger peu après 18h00, a appris ALG24 de source sûre.

Saïd Bey avait quitté le pays mardi dernier avec sa famille vers la France, à bord d’un vol d’Air Algérie, AH1004, à destination de l’aéroport parisien d’Orly, alors qu’il faisait l’objet d’une interdiction de sortir du territoire national (ISTN). Suite à cette violation, le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Mustapha El-Habiri, a ordonné une enquête sur les circonstances de sortie, via l’aéroport international d’Alger, du général à la retraite. Selon nos information, l’ex-commandant de la 2e RM aurait fait sa réservation au nom de « Saïd El-Bey » au lieu de « Saïd Bey » pour ne pas être signalé. Une complicité est ainsi soupçonnée au sein de l’aéroport Houari Boumediène.

Informé de l’ouverture d’une enquête, Saïd Bey est donc rentrée vendredi 14 septembre à bord du vol AH1005 d’Air Algérie, via l’aéroport d’Alger. Son passeport lui a été confisqué.

Lire aussi : Algérie : Bouteflika déclare la guerre à l’argent sale

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close