En direct

Ghoul appelle à "ne pas exploiter la maladie du Président à des fins politiciennes"

Le président du parti Tadjamoue Amel El Djazair ’’TAJ’’, Amar Ghoul, a appelé samedi à "ne pas exploiter la maladie du président de la République Abdelaziz Bouteflika à des fins politiciennes" dans la course à la présidentielle de 2014.Lors d’un meeting animé dans la commune des Eucalyptus (Alger) Le président de "TAJ’’ s’est dit étonné de "l’utilisation de la maladie du président de la République comme carte de pression, ou fonds de commerce à des fins politiciennes dans le but de se présenter à la présidentielle de 2014" affirmant que cela "était inacceptable".A cette occasion, M. Ghoul a appelé à "ne pas lier la maladie du président à la prochaine présidentielle". " Le moment venu, quiconque veut se porter candidat pourra le faire", la candidature à la présidentielle étant "un droit garanti par la constitution", a-t-il dit.Il a en outre souhaité que "la prochaine présidentielle soit une fête ou le peuple algérien aura le dernier mot", appelant à œuvrer à l’édification de l’Algérie à travers "des programmes politiques et socio-économiques concurrents" et à cesser de croire "aux rumeurs" et "aux fausses nouvelles".Evoquant la lutte contre la corruption, il a indiqué que son parti appuyait toutes les mesures et moyens mobilisés par le gouvernement dans ce cadre, appelant les institutions de l’Etat à" y faire face et à se dresser contre ce phénomène".Dans le même cadre, M. Ghoul a estimé que le traitement des dossiers de corruption relevait des prérogatives de la justice, appelant au soutien de celle-ci.Il a par ailleurs qualifié les protestations de certains syndicats dans "plusieurs secteurs" et la revendication des jeunes du sud relative à l’emploi de "chose normale", à condition, a-t-il dit, que ce soit dans "un cadre organisé et légal".Tout en appelant à préserver les acquis de la nation, il a mis en garde contre " le dérapage vers la destruction".Dans ce cadre, M. Ghoul a salué les mesures prises par le gouvernement concernant les crédits sans intérêt et l’encouragement de l’investissement et des opportunités d’emploi à travers l’ensemble des wilayas soulignant qu’elles servent l’intérêt du pays.A cette occasion, il a instruit les élus locaux de son parti d’être à l’écoute des citoyens tout en prônant la cohésion sociale et la vigilance pour "barrer la route à quiconque veut faire de la sécurité de l’Algérie un fonds de commerce".

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!